Introvertie & épanouie

Aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours été une personne au tempérament calme, réfléchi, très (trop ?) rêveuse. J'ai toujours été soucieuse des détails, attentive au monde qui m'entoure, préférant rester loin de la foule et de l'agitation. Petite fille jugée "sage", trop sérieuse ou encore timide, adolescente jugée solitaire et froide, j'étais simplement sur la réserve, attendant, observant, non pas par méfiance mais tout simplement parce que c'était dans ma nature.
J'ai aujourd'hui 26 ans et je me considère comme une jeune femme à l'énergie débordante intérieurement ; avec cependant mon petit grain de folie, n'allez pas croire que je ne sais pas rire aux éclats, faire l'idiote et remuer sur le rythme de la musique comme si personne ne me voyait... parce que c'est tout le contraire aha. Je montre plutôt facilement mes émotions et parle de mes ressentis face aux gens que j'aime, j'ai aussi un grand besoin de calme, de tranquillité ; de me sentir en sécurité. Je rechigne facilement face aux soirées que peuvent organiser les personnes de mon âge, à grands recours d'alcool, de musique (trop) forte ; de défis farfelus ou de fiesta qui peuvent durer jusque tard dans la nuit. Ce n'est pas pour moi ! A l'inverse, je vais adorer passer des soirées tranquilles chez moi, avec mon amoureux devant un film ou à lire un bon livre ; je préférerais mille fois mieux être en petit comité en compagnie de personnes que j'apprécie plutôt qu'être au milieu d'un groupe où je ne connais pratiquement personne. Je peux très bien être seule, sans un bruit si ce n'est celui de la nature sans que cela m'ennuie ; je vais adorer faire la cuisine et concocter des gâteaux ; écrire pendant parfois des heures ; m'amuser à prendre des photos de ce qui m'entoure ; m'éloigner de la foule lorsqu'on visite de nouvelles villes avec mon chéri pour découvrir des endroits reculés mais magnifiques. J'ai ce besoin de me ressourcer et je ne pourrais pas ne pas me l'accorder.
A vous qui lisez ces mots, où que vous soyez et quoique vous fassiez, vous reconnaissez-vous dans ces mots ? Si c'est le cas, alors vous avez peut-être, comme moi, eu des moments où vous vous sentiez exclu ; jugé solitaire, insociable, parce que vous appréciez des activités qui ne sont pas classées comme être "de votre âge", peu excitantes sur le papier mais qui pourtant vous font un bien fou. Alors vous avez essayé. A force d'avoir honte de rester un samedi soir dans votre canapé, vous avez décidé d'accepter de faire comme la norme. Après tout, quel pénible vous feriez si vous demandiez à vos amis de rentrer, alors qu'eux semblent follement s'amuser dans cette boite de nuit. Pourtant ça ne vous plait pas, et vous troquerez bien votre place contre un bon livre au coin du feu.
Peut-être vous a-t-on reproché d'être trop sérieux, pas assez déluré ; pas assez relâché ou tout simplement complètement à côté de vos pompes.

Alors où est le "problème" ? Est-ce vous, êtes-vous vraiment cette personne rabat-joie que les autres décrivent ? Peut-être ne savez-vous pas vous amuser... Peut-être qu'ils ont raison.
Ou alors, il est temps pour vous de respecter vos envies intérieures, ce vrai vous, celui qui s'agite et remue ; qui possède cet instinct lorsqu'il sent que vous vous éloignez de ce que vous êtes réellement.

Aujourd'hui je vais parler avec vous de ce qu'est l'introversion, en espérant de tout coeur pouvoir vous redonner confiance, vous rebooster et vous aider à mieux vous affirmer et à vous sentir bien dans ce que vous êtes, sans vous changer. S'accepter est la première et plus grosse étape à franchir et c'est justement ceci qui peut vous ouvrir bien des portes !

❂ L'introversion en quelques mots

On qualifie l'introversion en plusieurs facteurs ; certaines études disent même qu'il existerait plusieurs types d'introversion. Dans tous les cas, une personne introvertie se définit par cette tendance à se tourner vers l'intérieur, à se concentrer sur ses pensées et ses émotions, ses sentiments.
Ça ne veut pas dire qu'elle refuse tout contact extérieur, bien au contraire ! Mais tout simplement que l'introverti aura besoin, plus qu'un autre, de calme et d'intériorisation pour se ressourcer et recharger ses batteries ; à l'inverse de l'extraverti qui lui aura besoin de sollicitation extérieure, de relations sociales en dehors de son cercle connu pour se remplir d'énergie. Une personne extravertie vivra donc plus difficilement la solitude (puisqu'il tire son énergie de l'extérieur) tandis que l'introverti la cherchera davantage.

C'est comme si vous imaginiez le chaud et le froid ; les deux sont des extrêmes opposés, mais aucun n'est mauvais ni moins bien que l'autre. Ils ont tous deux leurs qualités, leurs particularités, leur complémentarité.

Les personnes introverties auront donc forcément comme traits communs un certain calme, ce sont généralement des personnes plus réservées. Elles apprécieront les activités calmes et intimistes ; elles sont souvent pensives, chercheront à comprendre les détails ou à accorder beaucoup d'importance à ceux-ci ; elles auront parfois plus de mal à se mettre en avant, à parler d'elles puisque c'est quelque chose qui n'est pas forcément naturel. On estime aussi que l'introverti a le goût du travail bien fait (qui le pousserait au perfectionnisme), ainsi qu'une plus grande écoute que la moyenne.
Bien sûr, tout ceci sont des généralités, tirées des études du connu Carl Gustav Jung sur les définitions et distinctions entre l'introversion et l'extraversion chez les personnes. Personne n'est extraverti ou introverti pur, l'être humain est fait de subtilités, de nuances et c'est ce qui nous rend tous uniques et si intéressants. Un introverti n'est pas une "classe" de personnes fixe, ni même une case d'où on ne peut en sortir ; ce n'est pas non plus un défaut. C'est simplement un trait de personnalité comme un autre. Ce n'est pas non plus une faiblesse et c'est là où le terme d'introverti est souvent mal interprété : il est généralement associé à une certaine timidité, ce qui n'est pas le cas, puisque la timidité est la peur d'être mal jugé, la peur d'être ridicule lors d'une prise de parole en public par exemple ; la timidité est la peur inconsciente du regard d'autrui. Pour un introverti, la prise de parole en public, pour reprendre cet exemple, ne sera pas forcément anxiogène (elle pourra l'être, mais pour des facteurs autres que ceux liés à la timidité).
Là où la timidité paralyse, est source de stress profond, l'introversion est quant à elle un état d'esprit qui se veut calme et qui aura peut-être un goût moins prononcé pour les discours en grande assemblée puisque ce sera quelque chose qui pompera son énergie. Ce sont donc vraiment deux choses différentes, mais qui sont souvent sources de confusion au sein de notre société.

❂ De l'introversion à l'acceptation de soi

Il n'est pas toujours aisé pour une personne introvertie de trouver sa place dans des milieux où l'on accorde une grande importance à la valorisation ; où il faut savoir parler de soi, sans paraître prétentieux ni hautain mais en sachant expliquer le pourquoi du comment l'entreprise aura forcément besoin de vous. Il peut être compliqué de faire comprendre à vos amis que vous n'avez pas une folle envie d'aller faire la java jusqu'à pas d'heure et que vous rêvez à l'inverse d'un bon bain chaud accompagnée d'une bonne lecture... Il peut parfois y avoir un long chemin à parcourir avant de savoir précisément ce qui nous convient, ce qu'on accepte par envie ou par obligation ; par peur de décevoir ou de passer à côté de certaines choses. On peut très facilement décider de paraître avant d'être : le souci étant alors de ne pas être en accord avec vous-même ; au fond de vous, vous le savez, vous n'êtes pas bien, pas à l'aise, mais vous prétendez que la situation vous convient alors qu'en fait... pas vraiment. Est-ce une honte ? Non. Est-ce que ça fait de vous quelqu'un de bizarre ? Non plus. Comme dit auparavant, chaque personne est différente et il n'y a pas de bonne ou de mauvaise place. La seule bonne place est celle qui vous rend heureux.

J'ai toujours entendu dire que j'étais une petite fille très calme, qui, bien avant de savoir lire avait déjà des livres dans les mains et s'inventait des histoires uniquement grâce aux images présents dans les albums. J'étais attentive à l'école et avait une mémoire impressionnante sans faire trop d'efforts ; avec mes camarades, j'avais le contact facile et une bonne sociabilité même si je ne m'entourais au final que d'une ou deux amies. Puis est venue l'adolescence, plus compliquée (comme pour beaucoup) où les événements ont faits que je me suis renfermée comme une coquille. Là aussi, j'avais pourtant le contact facile et un amour pour les gens qui était naturel, même si j'aimais prendre mon temps avant de tisser des liens durables.
A ce moment de ma vie, mon introversion était devenue un complexe, quelque chose dont j'avais honte : je n'étais pas la fille populaire ; je n'étais pas celle qu'aimait les garçons. J'étais un peu celle qu'on surnommait l'intello de service, le nez toujours dans les livres, l'air penseur et un peu dans les nuages. Alors comme beaucoup à cet âge, j'ai tenté de me "fondre" dans la masse, en espérant que je serais plus acceptée, plus appréciée... et forcément ça n'a pas fonctionné du tout ! Encore pire : je me mentais à moi-même et ne savait plus qui j'étais (si seulement je savais à l'époque qui j'étais, ce qui n'est pas toujours le cas à quatorze ans).

Et puis... le "drame". Les années ont passé et avec elles plusieurs comportements se sont manifestés : j'ai développé une crainte des autres, liée à des souvenirs moins glorieux de mon adolescence ; j'ai réellement pensé à cette période que je ne pourrais plus sortir de ma coquille. Elle me protégeait, certes, mais me confinait là où je croyais que rien ne pourrait m'arriver, en mauvais comme en bien.
Tout ça fait partie de mon passé, de ce qui a contribué à faire ce que je suis actuellement. Tout ça n'a pas de lien avec l'introversion en elle-même, mais tout ces éléments vous montrent que même moi, pour qui ça n'était pas gagné d'avance, j'ai finir par m'épanouir et à m'aimer.
Il a suffi d'un déclic. Pour que cette coquille finisse par se fendiller et que je réalise que j'avais tant à découvrir et à apprécier de la vie. Pour que j'ose enfin aller dans la direction qui semblait faite pour moi ; en l'occurrence, intégrer une école d'esthétique pour y apprendre à masser (puisque j'adorais ça), mais ça n'avait pas été chose aisée de me lancer dans cette aventure. Les apriori, la peur de retourner dans un cadre dit scolaire... De petit oisillon fragile et fragilisé, j'avais poussé la porte d'un nouveau monde. Petit à petit, j'ai appris à être moi-même, à me dévoiler telle que j'étais réellement, avec mes envies, mes préférences, ma personnalité. Je n'étais toujours pas la fille excentrique qu'on entendait à l'autre bout de l'école, non non ! mais j'ai réalisé que je n'avais pas besoin d'être quelqu'un d'autre pour être appréciée et surtout... pour me sentir bien dans mes baskets.
Et vous savez ce qui est le plus fou ? C'est réellement quand j'ai commencé à m'assumer telle quelle qu'il m'a été plus simple de nouer des amitiés durables, d'apprendre à refaire confiance. En réalité, ce n'est pas si fou que ça, après tout on n'attire que ce qu'on est...

J'ai appris que cette personnalité un peu réservée qui me caractérise, ce calme, cette empathie et cette générosité étaient en fait des alliés de taille, qu'il me fallait utiliser à bon escient. Que la douceur et la gentillesse n'étaient pas obligatoirement des signes de faiblesse, mais bien une force dans mon métier et dans la vie de tous les jours. Que savoir apprécier les moments de calme n'était pas donné à tout le monde et que j'avais de la chance.
Que derrière cette apparente discrétion, je pouvais arriver à me distinguer, à faire la différence, à ma façon.

Que je pouvais être aimée et respectée, parce que j'avais du respect pour les autres mais aussi avant tout pour moi-même. C'est, je crois, ce qui a été l'une de mes plus grandes leçons de vie.
J'ai ainsi appris que je pouvais être importante dans le regard de l'autre.

Le plus grand conseil que je peux vous donner, au final, c'est : aimez-vous, tel que vous êtes, et croyez-moi vous n'attirerez que du positif. Sachez apprécier ce que la nature vous a offert ; elle a eu des bonnes raisons de le faire. N'essayez pas de faire de vous quelqu'un d'autre ; ce n'est qu'ainsi que vous perdrez toute votre saveur, toute votre originalité. Ne cherchez pas très loin... tout ça, vous l'avez déjà.
En vous.

Bucket list : ce que je rêve d'accomplir

On a tous des envies, des petits ou grands projets ; des rêves qu'on imagine n'appartenir qu'au monde de l'imagination, irréalisables ou trop utopiques. Il y a ces expériences qu'on désire plus que tout vivre ; il y a ces moments qu'on espère prendre vie, ces endroits qu'on aimerait fouler et voir de ses propres yeux ; ces cultures qu'on souhaiterait rencontrer. Il y a ces objectifs que l'on se fixe, d'autres qu'on reporte à plus tard et ceux qu'on n'ose pas commencer.

Des rêves, on en a tous ! Ils prennent la forme d'objectifs dont on aimerait voir leur réalisation prochaine ; tandis que d'autres font partie absolu de notre jardin secret, tel un trésor qu'on chérit, rien que pour soi. Ces rêves-là ne sont qu'à nous et peu importe s'ils paraissent improbables aux yeux de la société ; après tout ils n'ont pas besoin de respecter un certain schéma. Ne dit-on pas que notre seule limite est notre imagination ?
Des idées, des projets, des envies, j'en ai comme vous ; étant en plus une grande rêveuse (un peu utopiste des fois), autant vous dire que j'aimerai tout faire à la fois si j'écoutais mon coeur ; c'est ma raison qui me tempère bien. Certains de ces rêves se sont réalisés, par chance ou par travail de ma part ; d'autres sont encore en liste d'attente. Aujourd'hui, c'est ce que je vais partager avec vous, pour vous aider à oser aller de l'avant, à croire suffisamment en vous pour aller au bout de ces buts. Quant à moi, écrire cette liste me donnera davantage l'envie de, peut-être, pousser ces petits rêves pour qu'ils deviennent réalité...

❂ Mes rêves... de voyage

▹ Aller sur les traces d'Outlander

Depuis que j'ai découvert la saga Outlander, découvert les traditions et la culture écossaise et plus particulièrement des Highland, je n'ai qu'une envie : aller parcourir les landes brutes et pleines de caractère de l'Ecosse. L'objectif : voir ces images si bien dépeintes de mes propres yeux. 
J'aimais déjà beaucoup ce coin du monde, entre l'Angleterre qui me tente beaucoup, ainsi que l'Irlande, mais pour d'autres raisons. L'Ecosse fait appel à des sensations nouvelles, à une histoire riche et à une culture que j'ai appris à apprécier de plus en plus et qui m'attire énormément.

▹ Aller en Angleterre

Du coup, logiquement j'aimerais beaucoup me rendre en Angleterre, que ce soit pour Londres ou toute autre ville qui constitue ce pays. Je crois que peu importe l'endroit, j'apprécierais quoiqu'il en soit de découvrir un bout de l'Angleterre, de sa mode et de ses quartiers, qu'ils soient en ville ou au bord de la mer.

▹ Partir au Japon

Là aussi, c'est une des destinations dont je rêve depuis bien longtemps maintenant. Le Japon a une place particulière dans mon coeur, puisque c'est également un peu de mon sang qui vibre lorsque je vois des vidéos du pays, de ce mélange de moderne et de traditionnel et de sa beauté, tout simplement. Je rêve notamment de voir les sakura en fleurs...

▹ Me rendre en Polynésie française

Ses plages de sable blanc, son eau turquoise et transparente... La Polynésie française fait un peu partie des endroits de rêve que j'aimerais visiter pour des vacances, pour un dépaysement total et une déconnexion aidée par l'eau de l'océan pacifique. En plus de Bora Bora qui est très connue, j'aimerais surtout visiter l'île d'Huahine qui m'émerveille depuis que Bruno Maltor en a parlé dans un de ses vlogs...

▹ Visiter Strasbourg

Parce que vouloir voir le monde, c'est bien, mais je ne cesserai de penser que la beauté est partout et souvent même bien plus près que ce qu'on croit. Si j'adorerai aller au Japon ou même en Angleterre, il y a aussi énormément de choses que je veux découvrir en France, qui regorge d'endroits sublimes. Strasbourg fait partie des villes qui me plairait beaucoup de visiter, par son charme atypique et assez dépaysant sans quitter une seule fois les frontières...

▹ Aller aux Etats-Unis

Mais pas forcément pour ses grandes villes. Tout du moins, pas que ; j'aimerais surtout voir les endroits impressionnants des Etats-Unis, ses immenses canyons et sa démesure dans à peu près tous ses lieux. Si je ne sais pas encore précisément où aller aux Etats-Unis, je sais que j'aimerais surtout me rendre dans les endroits les plus authentiques ; ou dans les endroits reconnaissables et "typiques" de ceux qu'on ne voit que dans les films (je pense notamment aux grandes universités que j'adorerais visiter).

▹ Me rendre à Amsterdam

Encore un endroit qui me fait rêver par les images que j'ai pu voir... Ses bâtiments de toutes les couleurs, ses canaux bien visibles et faisant comme partie intégrante de la ville, ses pistes cyclables... Bref que du bonheur de ce que j'en vois pour le moment !

▹ Visiter l'Italie

C'est un rêve qui ne date pas d'hier et je trouve ça d'ailleurs encore fou que je n'y sois jamais allée ! J'adore l'Italie et ce qu'elle recèle comme histoire ; ce n'est d'ailleurs pas pour rien que j'ai choisi d'apprendre l'italien lorsque j'étais encore au collège... malheureusement faute de pratique j'ai un peu tout perdu ! Que ce soit la très connue Rome, Florence ou encore Venise ; tout comme la un peu moins connue Positano, je pense que l'Italie dans son ensemble m'enchanterai.

▹ Aller à Dubai

C'est un peu le rêve presque "inaccessible" tant je sais qu'aller à Dubai peut-être onéreux. Ce n'est d'ailleurs pas forcément la destination que j'aurais choisi il y a quelques temps (parce que je sais que derrière tout ce bling bling il y a malheureusement beaucoup d'inégalités) mais à force d'entendre mon chéri m'en parler (puisque lui y est allé, le chanceux !), j'avoue être bien tentée d'y mettre un jour les pieds rien que pour constater à quel point tout est démesuré

▹ Aller à l'île Maurice

Beaucoup de personnes m'en ont parlé ; apparemment l'île Maurice est vraiment un endroit à voir au moins une fois dans sa vie... et j'y compte bien ! L'île Maurice est un véritable concentré de cultures diverses et variées ; un savant mélange de la culture indienne, chinoise, africaine et européenne qui donne une mixité ethnique où toutes les religions arrivent à cohabiter en parfaite harmonie. J'ai beau ne pas avoir ces croyances, je trouve ça beau qu'un tel équilibre soit possible quelque part dans ce monde et rien que pour ça, l'île Maurice fait partie des destinations qui comptent beaucoup pour moi.

❂ Mes rêves... d'expériences à vivre

▹ Voir les aurores boréales en Islande

Les aurores boréales, c'est clairement quelque chose qui me fait rêver depuis toute petite. Je trouve ça tout simplement fascinant. Si j'en ai vu un certain nombre en photos (merci Instagram), mais aussi dans des reportages à la télévision, j'aimerai les voir en vrai un jour et découvrir dans le même temps un pays que je ne connais pas.

▹ Faire une croisière

Je pense que je dois cette envie à mon petit côté "fan de pirate" aha. Si, bien évidemment, les croisières n'ont pas grand-chose à voir avec la piraterie, j'adorerai expérimenter un tel voyage ! Dans un navire, le vent dans les cheveux, le parfum iodé de la mer, les escales... Bref, je m'y vois déjà !

▹ Admirer le Taj Mahal

Je sais, c'est un peu cliché et je pense qu'en plus, ça doit être constamment blindé de monde... Mais malgré tout, c'est quelque chose que j'aimerais beaucoup voir en vrai et non plus seulement en photo. De plus, l'histoire de la création de cette merveille du monde m'émerveille à chaque fois... (fille romantique que je suis, tout ça tout ça...)

▹ Dormir dans un bungalow sur pilotis avec verre sur le sol

Un bungalow sur pilotis, je pense que tout le monde voit à peu près ce que c'est ; mais avec verre sur le sol, késako ? Tout simplement ce bungalow possède sur un sol ou partie du sol une surface faite de verre transparent afin de voir à la fois l'océan et les poissons nager juste en-dessous... C'est complètement magique et si original ! En cherchant un peu, j'ai trouvé que le Meridien Bora Bora proposait justement ce type de locations... tiens tiens, mais ça pourrait très facilement rejoindre un autre point dans ma bucket list !

▹ Dormir dans une cabane dans les arbres

C'est à la fois un rêve qui me plairait mais qui est un peu fou parce qu'il me fait un peu peur. Ayant un tantinet peur du vide, je crains de ne pas apprécier l'instant autant qu'il le mériterait. D'un autre côté, ça me permettrait peut-être de dépasser cette peur...

▹ Retourner à Disneyland

Bon d'accord, ce n'est peut-être pas "une expérience à vivre", mais quand même c'est quelque chose que j'aimerais tant revivre ; avec ce sentiment exaltant d'une enfant insouciante... mais avec les années en plus ! J'y suis beaucoup allée quand j'étais gamine, mais ça fait maintenant bien longtemps que je n'y suis pas retournée... et ça me manque. J'en garde de très jolis souvenirs et étant fan de l'univers Disney, ce n'est juste pas possible que je n'y retourne pas !

▹ Nager avec les dauphins

Ne serait-ce que de les voir, ce serait déjà quelque chose de formidable pour moi ! Ces créatures sont incroyables je trouve, en plus de leur beauté et de leur rapport avec l'homme, elles sont dotées d'une intelligence impressionnante. Nager avec eux doit être des plus grisants...

▹ Voir un geyser

Les manifestations de la nature m'intriguent beaucoup ; ça me parle, car ça me laisse la sensation que pendant un instant la Terre communique. Je pense qu'assister en direct à un geyser doit tout de même être assez impressionnant, ça n'empêche que c'est quelque chose qu'il me faudra voir un jour.

▹ Prendre un bain dans une source d'eau chaude naturelle

Notamment les Onsen qui sont les sources thermales au Japon et qui font partie intégrante du bien-être des japonais. C'est quelque chose de très intégré pour eux et la plupart n'y vont pas seulement pour la détente mais également pour les vertus thérapeutiques reconnues des thermes. Les endroits y sont souvent incroyables de ce que j'ai pu en voir ; un moment de détente parfait !

▹ Visiter le parc de Yellowstone

Si vous connaissez un peu de nom Yellowstone, vous avez peut-être en tête l'image emblématique qu'on peut trouver un peu partout de sa source d'eau chaude gigantesque, cratère tout coloré de bleu et de jaune ; c'est à la fois impressionnant et tout bonnement fabuleux !
Très rapidement, Yellowstone est un parc national naturel situé dans le Montana aux Etats-Unis. Il est également reconnu comme patrimoine mondial protégé par l'UNESCO. Il abrite de nombreux geysers, des sources d'eau chaude bien sûr, mais aussi bon nombre d'espèces tel que les loups, mais aussi des ours, des coyotes ou encore des bisons. Il fait partie des parcs nationaux les plus visités et fait partie des plus étonnants.

▹ Participer à un lâcher de lanternes volantes

Petit fun fact du jour, sachez que je suis complètement accro aux lumières et effets de lumière en général, que ce soient les bougies, les feux d'artifices ou toute lumière décorative qu'on peut avoir chez soi. Je trouve que chaque lumière apporte sa petite touche de magie et je suis comme une enfant qui s'émerveille si on me laisse un peu trop longtemps dans le rayon des luminaires dans les magasins de bricolage... (mon chéri le confirmerait). Par ailleurs, depuis que j'ai vu le film Disney "Raiponce", je partage un peu de son rêve en souhaitant un jour assister à un tel lâcher...

❂ Mes rêves... en réalisations personnelles

▹ Apprendre à conduire

Plus que d'apprendre à conduire, l'objectif étant d'arriver à dompter ma crainte de la route... ce qui n'est pas forcément gagné pour le moment tant les gens qui conduisent me font peur ! le comportement de certains peut vraiment être effrayant je trouve. Alors certes, le tout est de relativiser, en étant prudent soi-même on limite les problèmes ; mais connaissant mon tempérament facilement stressé, j'ai toujours la crainte de faire des bêtises à cause de personnes imprudentes sur la route... Compliqué en somme.

▹ Me mettre à la danse

Apprendre à danser, c'est là encore quelque chose qui ne date pas d'hier, mais alors pas du tout ! Cet univers m'attire beaucoup ; j'aime la musique et ce qu'elle peut apporter au coeur comme à l'âme. Hélas, je n'ai jamais pris de cours de danse mais je sais qu'au fond de moi une petite voix n'a de cesse de me souffler qu'il faut que je m'y mette. Mais quelque chose me retient encore : peur de ne pas être assez performante, peur de ne pas réussir... Et quelque part, j'ai l'intuition que je ne pourrais pas faire un mauvais choix en commençant la danse.

▹ Ecrire un livre

Dans le genre projet (qui n'en est pas un) complètement fou, insensé et tout ce que vous voudrez, celui-là est quand même en haut du podium ! J'adore écrire, vraiment beaucoup, c'est quelque chose qui m'apaise énormément et qui m'a bien aidé à ma période adolescente pour poser les mots, prendre du recul et lâcher sur le papier des émotions qui s'avéraient être trop fortes. J'ai eu ma période où j'ai écrit quelques nouvelles ; quelques ébauches de roman ; quelques descriptions de personnages ici et là... sans jamais finir quoique ce soit. Je crois qu'à chacune de ces périodes je me retrouvais face au même problème : j'écrivais parce que j'en avais besoin, mais je n'écrivais pas forcément ce qui me plaisait ; ce que j'aurais aimé lire. Alors je finissais indubitablement par me lasser. 
Maintenant les choses sont un peu différentes et j'ai très souvent des idées plein la tête ; j'estime simplement que pour le moment, aucune d'entre elles méritent vraiment d'être poussées... Mais qui sait, un jour peut-être ?

▹ Apprendre à coudre / à tricoter

J'aimerais essayer, savoir si oui ou non ça pourrait être quelque chose qui me plairait de faire de manière régulière. Mais j'ai le pressentiment que ça pourrait beaucoup me plaire, c'est une activité calme et créative qui me parle assez... et que je pourrais finir par adopter après tout !

▹ Apprendre un instrument de musique

Adolescente, j'ai eu de nombreuses phases ; en ayant les cours d'éducation musicale au collège (et en apprenant la flûte que personnellement j'adorais !) j'ai voulu apprendre à jouer de plusieurs instruments. J'ai d'abord été fascinée par le piano puis par le violon pour ensuite être sous le charme du son magique de la flûte traversière. Vous me croyez si je vous dis que c'est toujours pareil depuis toutes ces années...?
*les illustrations de cet article sont des photos libres de droit
Je terminerai en disant qu'écrire une telle liste est finalement assez personnel ; et tout à la fois ce sont des projets et des rêves humains qui pourront parler à beaucoup d'entre vous. L'envie de voir des choses, les projets qu'on peut avoir, sont autant de réconfort dans les moments moins glorieux ; tout autant de paillettes dans les yeux lorsqu'on s'imagine faire des choses qui sortent de l'ordinaire.
J'ajoute également que si j'ai désormais cette liste (et j'espère bien rayer quelques mentions au fur et à mesure !), il est bon aussi de se rappeler des progrès et des choses que l'on a vécues... Pour cela, rendez-vous dans un prochain article pour une "reverse Bucket list", liste des choses dont je me sens fière, que je me sens chanceuse d'avoir à présent ou d'avoir vécu.

J'espère vous avoir fait rêver et que cette liste vous encouragera à croire en vous et en ce que vous désirez au fond de votre coeur.

Et vous, quelles sont les expériences que vous aimeriez vivre ?

Sourire à la vie

Ces mots me viennent alors que tu dors, profondément bercé par les bras de Morphée. Le sommeil de mon côté n'est pas encore venu me chercher, j'attends encore sur le quai de la gare des rêves, patientant pour mon tour qui ne saurait tarder. Blottie tout près de toi, je vois ta silhouette se dessiner alors que mes yeux s'habituent progressivement à l'obscurité. Alors, mes pensées voyagent, volent, s'échappent et se rejoignent. Je ne réfléchis pas vraiment ; à vrai dire je m'écoute simplement.
Je me remémore la journée dans un premier temps ; ce que j'ai fait, ce que j'aurais pu faire et ce que je ferais plus tard, demain ou un autre jour. Je repense à des choses et d'autres, du plus simple instant à d'autres interrogations qui me traversent l'esprit.
Et puis, je me laisse porter par le courant des émotions qui me gagnent peu à peu à mesure que j'écoute ta respiration endormie. Je repense à nos débuts, à l'image gravée de toi à jamais dans ma mémoire la première fois que je t'ai vu. 
Je te revois, lorsque tu m'as accueilli le premier jour.
Plein d'élégance, de respect et de chaleur. Tu t'es présenté ; tu m'intimidais beaucoup. Tu m'as expliqué dans quelles circonstances nous serions amenés à nous revoir, dans quoi tu interviendrai. Je t'écoutais, ravie de voir que tu avais l'air impliqué dans ce que tu faisais, dans ce que tu allais nous partager. Et... je crois que j'ai su. J'ai su que tu serais important dans ma vie. Je ne savais pas encore à quelle échelle, ni dans quelle mesure tu le serais, mais une petite voix intérieure me soufflait que tu aurais une place, quelque part.
Les jours ont passé, puis sont arrivées les semaines, les mois. Tu m'impressionnais encore beaucoup ; je me sentais étonnement fragile et "mise à nue" face à toi. Comme si tu connaissais déjà tout de moi. Tu avais cette distance respectueuse, cette attention sans être un seul instant intrusif. Je ne sais pas si tu t'en rendais compte, mais chacun de tes regards me donnaient la sensation que tu lisais tout de moi. Qu'allais-tu y voir ? J'avais peur, de ne pas être assez bien, peut-être. Petit à petit, je ne sursautais pas chaque fois que tu passais près de moi ; j'apprenais à calmer mes questionnements incessants. Avec toi plus qu'avec aucune autre personne, j'ai appris à être moi-même. A ne pas en avoir honte.

Je t'ai accueilli dans mon coeur et je sais que toi aussi.
Je repense à ta force, à ton courage, ta ténacité. Je revois aussi ta sensibilité, empreinte de tendresse, d'amour pour les êtres qui partagent ta vie. Je visualise très clairement ton éloquence, celle qui sait transmettre ta passion ; celle qui accueille, qui laisse des instants d'écoutes attentives. Celle qui laisse la place à la compréhension. Tu as tellement de connaissances, tellement de sagesse ; j'aimerai en avoir autant. Tu as vécu tant de choses, mais jamais tu n'as cessé de sourire à la vie, jamais tu n'as cessé de rire et de profiter de chaque instants ; et je sais que tu le fais de plus en plus. Tu as tant de choses à raconter, expérience d'une vie, et projets de moments à venir. Alors je sais que je t'écouterai, sans me lasser, attendrie par tes anecdotes et émerveillée par les endroits où tu es allé et que tu me décris si justement.

Comme beaucoup de personnes, la vie n'aura pas toujours été un long fleuve tranquille ; la vie ne t'aura pas toujours fait des cadeaux. Bien sûr rien n'est jamais tout noir ou tout blanc ; mais elle aura su se montrer dure avec toi, parfois injuste, parfois triste et parfois semée d'embûches ; tu as su les déjouer, non pas en usant de malveillance ou de méchanceté ; mais par ta force d'esprit et ta gentillesse à toutes épreuves.
Parce que oui, si la bienveillance et la gentillesse avaient un autre nom, ce serait le tien. Elles auraient ta douceur, elles posséderaient ta voix. Elles auraient tes yeux, ton toucher et tes paroles posées, mesurées, à la recherche constante de justice et d'équité.

Mes pensées flottent un instant, figées dans les secondes qui s'écoulent. Je t'écoute bouger dans ton sommeil, détendu et apaisé, reprenant des forces après ta journée de travail. Je savoure ces instants que je sais précieux, puisqu'aucun d'entre eux n'est éternel. Alors l'émotion me gagne tandis que j'écris ces mots. Ma main posée sur toi, légère comme un papillon, vient se poser contre ton coeur qui bat lentement, car mon coeur à moi a besoin de lui parler.
Mon coeur a envie de lui demander quel est son secret pour être toujours si doux, aussi attentionné. Il se demande comment après toutes ces années, dans les tumultes de la vie, il a pu garder le cap, comment il a pu conserver cette gentillesse qui l'anime ? Sait-il à quel point tout mon être l'admire pour tout ça ? Et surtout...  et là cette fois mon coeur le murmure comme un secret, ému et heureux à la fois : comment fait-il pour me faire éperdument tomber amoureuse de toi jour après jour ?

A toutes ces questions, je n'ai pas les réponses. Du moins pas comme on les imaginerait. Ton coeur bat en guise de réponse, ta respiration devient plus profonde, mais rien ne vient s'inscrire dans les ombres de la nuit, aucun magicien ne vient dessiner à l'encre des réponses puisque tu es là. Ta présence suffit à apporter toutes les réponses.
Je ne suis sans doute pas aussi forte que toi ; sans doute pas aussi sage non plus ; je sais que j'ai encore beaucoup de chemin à faire, beaucoup de choses à apprendre et à améliorer. Mais toi, mon amour, tu me rends meilleure jour après jour. Tu me fais briller, étinceler, tu me réconcilie avec mes défauts qui, finalement, constituent aussi une partie de ma personnalité.
Tu sais au final, quel est le message le plus important, celui que je chuchote à ton coeur, même lorsque tu es éveillé et que je suis dans tes bras ? C'est celui-là : jamais je ne laisserai la vie te faire du mal à nouveau. Maintenant que je suis à tes côtés, j'ai l'envie de te protéger, de te choyer et de te donner le bonheur que tu attendais sans y croire. Je ne dis pas que je suis parfaite, parce que personne ne l'est, mais je crois en la magie la plus puissante qui nous a unit. Je crois qu'on ne s'est pas rencontrés par hasard. Tout était écrit ; par une destinée ou... par nous.
Tous deux, main dans la main, nous sommes les reflets de chacun. Peut-être que nos âmes se connaissaient autrefois... et se sont retrouvées, plus heureuses que jamais.

Une chose est sûre, je sais qu'à présent la vie sera généreuse avec toi.
Après tout, tu lui as souri, à la vie.

(Séries) Outlander Saison 3

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore (mais ce sera bientôt le cas !), je suis une inconditionnelle de la saga Outlander. Que ce soient l'univers, les personnages, les lieux historiques, le contexte d'Outlander a un charme fou dont il m'est difficile de me séparer depuis que je l'ai découvert. Pour tout vous dire, ça ne m'avait pas fait ça depuis l'époque... d'Harry Potter !

Outlander, pour ceux qui ne connaitraient pas, est une série de livres écrits par Diana Gabaldon. Il y a aujourd'hui 8 tomes parus dans la réédition J'ai Lu (qui est juste parfaite à mon sens, puisqu'elle respecte le découpage américain, donc le découpage original). La série adaptée des livres, quant à elle, a été diffusée pour la toute première fois en 2014 aux Etats-Unis sur Starz, pour arriver chez nous sur Netflix en 2016. La saison 3, sur laquelle je vais m'attarder aujourd'hui avec vous, a été diffusée à partir de septembre 2017 et pour ma part ça a été un vrai coup de coeur ! (sachant que j'attendais avec impatience cette saison, sans trop savoir à quoi m'attendre puisque je n'ai pas encore fini le livre correspondant).
Je sais que cette saison a eu des avis différents sur internet et partout ailleurs ; certains ont adoré, la production elle-même misait énormément, décrivant cette saison comme étant la plus intense et la meilleure. Si elle a eu un taux d'audience bien plus élevé que les deux précédentes saisons, certains fans n'ont pas forcément eu le coup de foudre espéré. Pour ma part, même si j'ai quelques points négatifs à soulever, vous verrez que de manière générale j'ai vraiment, vraiment aimé cette saison.

Mais avant toute chose, Outlander, qu'est-ce que c'est ?
C'est l'histoire de Claire Randall, ancienne infirmière de guerre durant la seconde guerre mondiale et mariée à un historien, Frank Randall. Après la guerre, alors que le couple ne s'est pas revu pendant plusieurs années faute aux événements tragiques, ils se retrouvent et décident de partir en Ecosse, là où ils s'étaient rendus la première fois pour leur lune de miel ; le but principal, se retrouver l'un l'autre et réapprendre à être ensemble. Mais c'est justement en Ecosse que tout bascule, et plus précisément sur une colline surmontée d'un cercle de pierres où Claire se retrouve projetée... 200 ans en arrière.
Outlander c'est avant tout une magnifique histoire d'amour, entourée d'une fresque historique riche, et souvent bien méconnue ; c'est pourtant tout un pan de l'Histoire qui vient avec cette saga et c'est avec bonheur qu'on se laisse charmer, découvrant une époque avec toute sa culture. 
Le risque que l'on peut trouver souvent avec les univers de ce type, c'est de ne trouver d'historique que ce que l'auteur va sélectionner pour en faire la toile de fond, comme un prétexte pour sublimer une histoire d'amour ou un drame. Si bien évidemment, l'amour est le pilier de la série, Diana Galbadon a fait bien plus en terme de travail sur l'Ecosse des années fin 1700. Très vite, l'univers sait nous happer par sa justesse, avec des détails tels que l'on pourrait croire que c'est l'auteur elle-même qui a fait ce bond dans le temps...

Aujourd'hui, je vais donc m'arrêter sur la série télévisée et vous donner mon ressenti sur cette troisième saison, avec une liste des points que j'ai aimé, et ceux qui m'ont un peu déçus ou tout simplement, déplu.

(Attention, pour ceux qui n'auraient pas lu les livres et / ou n'auraient pas vu la série, cette revue va contenir un bon nombre de spoilers qui risquerait de gâcher votre surprise. Vous êtes prévenus !)


J'AI AIME ♡

✎ La scène de bataille à Culloden
Violente, intense, mais aussi particulièrement stressante, on retrouve un véritable champ de bataille, où tout semble s'être arrêté ; et c'est plus ou moins le cas. J'avoue beaucoup aimer les ouvertures de ce type, mouvementées et chaotiques, car on ne sait jamais bien où la série va nous emmener, ni quel sort va être réservé aux personnages. C'est prenant, à tel point que je n'ai pas vu défiler le premier épisode ! J'ai par ailleurs trouvé cette scène bien plus "dure" et haletante que dans le livre, ce qui n'est pas pour me déplaire.

✎ Boston
Ce n'est pas tant la ville que j'ai aimé, ni même vraiment l'époque d'ailleurs, mais tout ce que ça impliquait comme changements et comme évolution dans les personnages. En effet, Claire se retrouve de nouveau dans son époque d'origine, mais 3 ans plus tard après sa "disparition"... et enceinte de Jamie. On y suit donc sa vie avec Frank et Brianna, sur vingt ans tumultueuses puisque les relations entre Claire et Frank ne sont pas des plus paisibles.
On y découvre une Claire toujours aussi forte, même si hantée par les souvenirs de son aimé Jamie ; on la voit évoluer et devenir chirurgienne, chose suffisamment rare pour l'époque pour être noté. Et par-dessus tout, on découvre une facette de Frank dans cette saison ; celle d'un homme qui retrouve sa femme mais qui l'a définitivement perdue. C'est tout un panel d'émotions qui passe sur le visage et sur les comportements de cet homme, qu'on ne peut que comprendre sans toutefois y changer quelque chose. De l'homme désireux de retrouver la femme qu'il a aimé, on le voit tour à tour excédé, perdu, puis au final résigné, puisqu'il finit par comprendre que plus rien ne sera comme avant. Son seul moteur est encore l'amour qu'il porte pour la petite Brianna, qui n'est certes pas sa fille de sang, mais qu'il considérera comme telle et l'aimera plus que tout.
J'ai réellement trouvé tout ce passage très intéressant, complexe dans les relations humaines et excellemment bien joué par les deux acteurs.
✎ La brochette de nouveaux personnages
Si on connaissait la tempétueuse Brianna et le doux Roger pour les avoir vu dans la saison précédente, on découvre ici Joe Abernathy, ami et collègue de Claire à l'intelligence hors pair. Mon seul regret aura été sa présence trop peu importante pour qu'on se fasse une idée plus poussée du personnage. Mais en plus d'Abernathy, on découvre Yi Tien Cho, connu sous le nom de M. Willoughby. Je pense qu'il fait partie des nouveaux personnages que je préfère ; son intelligence toute particulière et ses connaissances lui provenant de Chine lui confère une importance particulière et donne à la série un cachet supplémentaire. Il est à la fois loyal tout en étant très imprévisible, à tel point que je me suis demandée quelques fois s'il n'était pas du côté des ennemis !

✎ Fergus
Qu'est-ce que je l'ai aimé ce petit bonhomme dans la saison 2, ainsi que la relation presque mère-fils qu'entretenaient Claire et lui ! C'est du coup avec plaisir qu'on le retrouve, plus âgé, en plein dans la fleur de l'âge... Si l'acteur n'est évidemment plus le même, je trouve que l'équipe s'est plutôt bien débrouillée pour dénicher un jeune homme crédible dans le rôle de Fergus, avec son enthousiasme inégalable à la française.

✎ La Jamaïque
Si j'adore l'Ecosse et son univers, je dois avouer m'être laissée charmer par la Jamaïque dans la seconde partie de la saison. Ce n'était pourtant pas chose gagnée, puisque je n'avais pas bien aimé le passage en France de la seconde saison ; je n'avais qu'une hâte : qu'ils reviennent en Ecosse ! Cette fois, ce sentiment n'a pas été présent, au contraire : j'ai aimé ce vent de fraîcheur, ces décors nouveaux et ces voyages en navire. C'est exotique, nouveau et ça fait du bien de voyager avec eux. 
Je pense aussi avoir été moins dépaysée puisqu'une bonne partie de la saison ne se passe pas en Ecosse mais à Edimbourg, ce qui nous plante dans un décor déjà un peu différent. C'était du coup pour moi une suite "logique".
✎ La magie et les mystères
Si Outlander a toujours plus ou moins cultivé une part de "magie" ou tout du moins de surnaturel, j'ai trouvé cette saison encore plus riche à ce niveau-là ! L'Ecosse par son folklore déborde de mystères inexpliqués, mais ici on y découvre (et ça rejoint du coup un peu le point précédent) une autre sorte de "magie", avec notamment la présence d'un personnage qui s'avère être une voyante ; mais aussi la présence de prophéties ainsi qu'une grande part de mystique me faisant beaucoup penser au vaudou (là par contre je dois avouer que ça me fait un petit peu peur, donc je ne faisais pas forcément ma maligne...!). Mais cette touche de mystère supplémentaire est plaisante, moi qui adore ça et les histoires d'amour, j'ai été servie.

✎ Lallybroch
Je garde le meilleur pour la fin ! J'ai adoré retrouver Lallybroch et ses habitants, comme à chaque fois dans les différentes saisons. C'est la maison de Jamie, devenue petit à petit celle de Claire également, donc ça devient aussi un peu la nôtre. Cette fois, l'ambiance est bien différente ; on retrouve les enfants de Jenny et de Ian qui ont bien grandi, avec leur caractère défini. On retrouve également une Jenny endurcie par les années, tour à tour froide et cassante ; mais aussi profondément sensible et perdue par le retour étrange de Claire vingt ans après. J'aime beaucoup cette actrice et elle démontre encore le talent qu'elle a de jouer avec les émotions et sur des variations et subtilités pas toujours évidentes.

J'AI MOINS AIME ✕

✎ Les retrouvailles (compliquées)
Si j'ai adoré les retrouvailles entre Jamie et Claire, par leur tendresse timide (et intimidée) ; par leurs gestes redevenus maladroits comme s'ils étaient de retour à leurs débuts ; mais aussi par l'émotion que les deux acteurs sont arrivés à transmettre d'un homme et d'une femme qui s'aiment et se retrouvent après une longue séparation, il y a une chose qui m'a chiffonné. Passées les retrouvailles riches en ascenseurs émotionnels et émouvantes comme on a eu l'habitude avec eux deux, il y a un moment de flottement où on ne sait plus bien s'ils sont heureux de se retrouver ou non... Alors certes, les événements se succèdent un peu rapidement et à leur place je pense que je n'aurais pas fait la fière non plus. Mais j'ai finalement trouvé ça presque surfait, trop présent et pas forcément justifié à 100%. Question de goûts aussi j'imagine, étant une irréductible romantique, j'aurais sans doute apprécié un meilleur dosage de ces scènes-là. Au final ce n'est pas complètement négatif, puisque ça apporte un autre aspect à des retrouvailles qui, sur le papier, auraient pu être bien plus complexes et tendues.
✎ Les rebondissements (un poil) trop prévisibles
Je chipote un peu sur ce point-là, parce qu'il y a eu quand même des passages avec de très grosses surprises ; surtout celles qui de prime abord auraient paru complètement improbables mais s'avèrent être absolument géniales et bien menées.
Mais il y a eu quelques scènes, notamment l'énième enlèvement de Claire sur le navire britannique ; ou encore l'arrestation de Jamie une fois arrivé sur le sol Jamaïcain... ce sont des schémas qu'on retrouvaient déjà dans les précédentes saisons et qui finissent par être un peu lassantes. Cela dit je note quand même que ce genre de situations se fait bien moins fréquemment qu'avant et ça fait du bien !

Vous l'aurez compris, c'est une saison qui m'aura une fois de plus enthousiasmé, qui laisse une belle ouverture sur la suite et je n'ai à présent qu'une hâte : que la 4ème saison arrive (et me refaire la série depuis le début) ! Cette 3ème saison me confirme que, définitivement, cette saga possède une place particulière dans mon coeur... et que ce n'est pas prêt de changer.

Et vous ? Qu'avez-vous pensé de cette saison 3 ?

Du cocooning et du SPA... chez soi !

Ce début de semaine aura été marqué pour ma part par un événement important et tout nouveau pour moi. En effet, j'ai été choisie pour participer au concours du meilleur lauréat CQP SPA Praticien ! Une expérience inédite et hyper intéressante qui m'aura permis de faire ce que j'aime le plus : masser. Autant vous dire que c'était à la fois très excitant mais aussi assez stressant puisque je voulais faire au mieux, tout en sachant que j'allais dans tous les cas beaucoup m'amuser. Peu importait la compétition en elle-même (puisque je savais qu'il y avait peu de chance que je gagne), mon souhait le plus cher était encore de faire ce que j'aime et qui restera de toute évidence ma plus grande passion.
Pour ce qui est de l'épreuve en elle-même et du voyage que j'ai du faire sur Paris, l'ensemble fera sans doute l'objet d'un prochain article ; aujourd'hui je vais vous parler d'une gamme de produits, celle-là même qui nous a été offerte par les marques partenaires et données généreusement aux participants. Et pour le coup, je suis super contente de vous en parler tant ces produits sont géniaux !

Aujourd'hui je vous emmène donc avec moi au gré des senteurs et textures enveloppantes et généreuses ; sensations chaleureuses divines qui vous donneront la sensation de vrais soins SPA à la maison ! ça me donnera également l'occasion de vous conseiller un parcours parfait pour un moment de détente absolu... Votre peau vous en remerciera.

- SOTHYS -

Gommage corps tonifiant Evasion Citron et petitgrain

Le groupe Sothys est une entreprise familiale qui distribue ses produits depuis maintenant plus de 70 ans. A l'origine, Sothys était un institut de beauté situé au Faubourg Saint-Honoré à Paris et fondé par un biologiste, créateur de formules de beauté. Le nom de l'entreprise fut choisi sur l'inspiration de la déesse égyptienne du même nom, symbole de fertilité et de prospérité. Deux ans plus tard, l'entreprise fut rachetée par les familles Mas et Lacroix et les produits de la marque composés et conditionnés dans la cave de l'institut.

La marque Sothys est désormais commercialisée dans plus de 120 pays à travers le monde, marque exclusive d'instituts et de SPA. Elle est notamment connue pour ses concepts beauté où s'unissent le corps et le bien-être ; mais aussi sur la gestuelle et l'expertise dont elle fait preuve. Plus que des gammes de produits complètes, Sothys propose des protocoles et rituels de soins bien définis.
Pour bien démarrer sa routine soin corps (comme pour le visage par ailleurs), le plus important est de passer par l'étape du gommage. Il aura pour but d'éliminer les cellules mortes, son but premier, d'affiner le grain de peau et donc de vous donner la peau plus belle, plus satinée et plus douce. Mais pas que ! En effet l'utilisation d'un gommage de manière hebdomadaire est important si vous voulez que les produits que vous utiliserez par la suite soient au meilleur de leur capacité ; autrement c'est comme si vous nourrissiez ou traitiez les cellules mortes, qui elles, n'en ont pas besoin.

Voyons un peu ce que dit la marque sur ce gommage tonifiant au citron et petitgrain :

"Sa texture fondante, parsemée d'écorces de citron vous transporte dans une évasion sensorielle fraiche et tonique."
Actifs :
Huile de maïs : nourrit la peau, lui apporte souplesse et confort.
Huile de tournesol : hydrate et nourrit.
Zestes de citron : exfoliation mécanique tonifiante.

Je peux déjà vous dire que j'aime beaucoup ce gommage ! Je suis pourtant de celles qui ont du mal à être assidue pour ce qui est des exfoliants corps (l'excuse de ne pas avoir le temps ou simplement d'avoir la flemme... pas bien je sais !). Je le trouve très original de par sa texture tout d'abord ; il est en effet très étonnant parce qu'il a l'apparence d'une gelée où serait figés des zestes de citron, ce qui est à la fois intrigant visuellement et qui laisse à penser qu'il pourra avoir plus d'un tour dans son sac...
Mais avant d'aller plus loin quant à l'utilisation et l'expérience sensorielle, parlons du packaging : un pot blanc sobre avec un joli couvercle rose gold, élégant et sans fioritures, il aura sa place dans n'importe quelle salle de bains. Certains n'apprécieront pas ce conditionnement en pot (par peur du manque d'hygiène), pour ma part c'est encore ce que je préfère ; attention par contre dans la douche, le couvercle a tendance à fermer assez fortement, il peut être du coup un peu galère de l'ouvrir avec les mains mouillées. A noter que le pot est livré avec sa spatule pour ceux qui ne voudraient pas tremper leurs doigts dans le pot directement. Bon point !
Qu'en est-il du gommage à l'utilisation ? Sa senteur est très fraîche et on comprend bien que nous sommes sur des senteurs printanières / estivales ; l'objectif étant bien là d'être tonifiant et vivifiant et non pas chaud et capiteux, ce qui tombe plutôt bien avec les beaux jours qui approchent. Mais là où je suis la plus surprise, c'est sur la texture de gelée que je n'avais encore jamais vu en gommage ! On a l'impression d'avoir un concentré d'aloe vera entre les doigts, chargé de petites particules qu'on ne sent pas du tout au départ. Puis vient le moment de l'application et là pour le coup si vous ne saviez pas que c'était un gommage, vous vous en rendrez bien vite compte ! J'apprécie le fait qu'il soit assez abrasif, pour ma peau épaisse c'est l'idéal pour éliminer facilement les cellules mortes. Toutefois je ne le recommanderai pas forcément pour une personne avec une peau sensible et/ou fine ; même moi qui aime bien les gommages assez "forts", j'ai trouvé par moments qu'il l'était un peu trop. Il est du coup important d'avoir la main légère et de ne pas frotter trop longtemps au risque d'avoir de jolies rougeurs.

La cerise sur le gâteau et auquel je ne m'attendais pas du tout, c'est la sensation de nutrition après le gommage ; une fois que vous avez rincé le gommage, il reste un léger et très agréable film gras sur la peau, ce qui rend le tout vraiment appréciable puisque pas de tiraillements ni de sensation de sécheresse ; la peau est du coup vraiment jolie !

C'est à mon sens un très bon gommage, que je prendrai plaisir à réutiliser et qui a vraiment un aspect qualitatif qui me plait beaucoup. On sent qu'il est efficace et ne lésine pas sur la partie sensorielle ; on sent immédiatement que c'est un produit SPA. 
Je retiens toutefois le fait qu'il soit un poil trop abrasif et donc pas forcément adapté à tous les types de peaux. On pourra aussi noter que c'est un réel gommage et non pas un gel douche exfoliant ; si vous aimez les produits deux en un, il le sera pour son côté nourrissant mais pas pour le nettoyant. Pour moi ça me va bien, n'étant pas très fan des nettoyants / exfoliants même s'il est vrai que ça peut être pratique.

Mais poursuivons donc notre petit rituel bien-être... il serait dommage de s'arrêter au gommage n'est-ce pas ?

- CINQ MONDES -

Huile phyto-aromatique de douche et bain

Ah, Cinq Mondes ! comment vous dire à quel point j'aime cette marque ? J'ai eu un réel coup de coeur en la découvrant pour la toute première fois lors d'une présentation et j'ai tout de suite adhéré au concept et à l'univers.
Cinq Mondes, qu'est-ce que c'est ? c'est la création d'un passionné de yoga et de voyage, Jean-Louis Poiroux et de sa femme Nathalie. Afin de créer sa marque, il a passé dix années à parcourir le monde, à la recherche de techniques de massage, mais aussi d'idées en cosmétiques et en aromathérapie. Inspiré des valeurs et des racines prises aux quatre coins de la planète, Cinq Mondes a une démarche nature et solidaire ; ses produits sont sans silicone ni paraben, sans colorant artificiel, sans huile minérale et font l'objet d'un contrôle dermatologique précis et rigoureux.
Leur objectif : respecter l'environnement tout en proposant un véritable voyage sensoriel.
Le produit dont je vais vous parler ici fait suite au parcours, pour s'arrêter cette fois sur un nettoyant. Cette huile de douche fait partie de la gamme "Rituel de Kyoto, Japon", aux senteurs de rose et de gingembre. Ce que j'aime beaucoup dans les produits Cinq Mondes, c'est qu'en plus d'associer leur produits à des inspirations dénichées dans tous les recoins du monde, ils ont une méthode qu'ils appellent "arômes et couleurs" qui lie les compositions des produits à une couleur précise, se rapportant à un message énergétique qui permet de guider le consommateur, afin de se rapprocher au plus de son besoin du moment.
Cette huile de douche et bain est donc liée à la couleur verte, donnant ainsi un message de renouveau, de renaissance, de vitalité et de jeunesse ; comme pour le gommage de chez Sothys, on retrouve cet aspect énergisant et revitalisant !

Ce qu'en dit la marque :

"Une huile de douche bienfaisante pour une peau saine et subtilement parfumée !
L'huile Aromatique de Douche et de Bain (Rituel de Kyoto, Japon) allie le pouvoir hydratant des huiles végétales aux vertus énergisantes des huiles essentielles de Gingembre et de l'Absolu de Rose. Au contact de l'eau, l'huile se transforme en un voile lacté puis en une mousse onctueuse.
La peau est nettoyée, hydratée et légèrement parfumée."
Actifs :
Rose, Gingembre


Cette huile de douche est vraiment telle que son nom l'indique : elle n'est pas ultra-moussante (ce qui surprend un peu au début quand on est pas habitué) et a une texture qui se situe entre l'huile de massage et le gel douche ; c'est du coup assez liquide en sortie de bouteille, mais finalement assez épais lorsqu'on l'applique sur la peau. Pour cela, le conditionnement est parfait je trouve : une légère pression sur le bouchon qui pivote sur lui-même et le tour est joué ! C'est de plus très hygiénique et limite la perte de produit... et évite d'avoir de l'eau qui entre dans le goulot aha.
Ce qui est totalement génial avec ce produit (et ça je commence à être habituée avec Cinq Mondes) c'est que le produit a une première texture, assez épaisse, surprenante à l'application, presque trop "peu moussante" justement, pour ensuite adopter un aspect presque lacté, pour finir par mousser très légèrement et honnêtement... c'est très plaisant ! c'est finalement très facile à rincer et laisse, un peu comme le gommage, un léger voile hydratant, qui semble comme "cloisonner" l'hydratation déjà acquise et qu'on ne veut surtout pas perdre en sortant de la douche !
Autre point positif, il peut également être utilisé dans le bain ; pour cela la marque conseille de verser deux bouchons du produit dans l'eau chaude pour une peau propre et satinée. Je n'ai pas encore essayé cette méthode pour ma part mais ça peut être très intéressant !

Pour ce qui est de la senteur, je n'ai personnellement pas trop senti l'absolu de rose ; en revanche pour ce qui est du gingembre il est très présent et j'adore. Il faut bien évidemment aimer ça, mais c'est vraiment hyper énergisant pour le coup, et je me vois bien l'utiliser pour la douche du matin pour me donner un coup de boost. Le parfum ne perdure pas par contre, mais ça ne me dérange pas plus que ça ; ça permet de se parfumer par la suite ou de simplement utiliser un autre produit corporel.

- SOTHYS -

Elixir nourrissant corps, évasion fleur de cerisier et lotus

Je crois pouvoir dire sans hésitation qu'on arrive sur mon produit chouchou ! Je connaissais déjà la gamme d'élixir nourrissant pour avoir vu mon chéri utiliser la version citron et petitgrain (la même senteur que le gommage que je vous ait présenté), mais je ne connaissais pas ce flacon-ci. Et alors clairement c'est un gros coup de coeur pour le parfum fleur de cerisier et lotus ; féminin, fleuri sans être opulent, il a un léger côté sucré que j'aime beaucoup et qui tient sur la peau et se fond à elle pour dégager un parfum hyper subtil et enveloppant. Le parfum en est addictif et on pourra très facilement se contenter uniquement de cette huile corporelle pour sentir délicieusement bon sans passer par l'étape du parfum.
Puisque bien sûr, après avoir bien exfolié sa peau et l'avoir nettoyé, ne reste plus que la phase de l'hydratation. Si les produits que je vous ait présenté possèdent également des vertus nourrissantes de part leur composition, tous les produits sur le marché ne le sont pas forcément. Il est alors indispensable de nourrir sa peau ou de l'hydrater, d'autant plus après une douche où notre peau se retrouve la plus sèche et agressée. Pour cela vous avez beaucoup d'options, en fonction de ce que vous préférez : crèmes corporelles, beurres ou encore laits pour le corps, vous avez le choix. Ici avec cet élixir nourrissant, je vais vous parler de l'option d'huile sèche, de plus en plus répandue et de plus en plus appréciée pour son efficacité et son aspect pratique.
Regardons ce qu'en dit la marque :

"Cette huile nourrissante vous transporte dans une évasion sensorielle douce et poudrée. Vaporiser sur l'ensemble du corps ou localement et faire pénétrer par mouvements circulaires. Pour une utilisation quotidienne ou pour réaliser des modelages.
Actifs :
Huile de noyaux de cerise : nourrit, ressource et adoucit."

Personnellement, je ne sens pas vraiment l'aspect poudré (et heureusement en fait puisque je n'aime pas vraiment cette catégorie de senteurs). Par contre je dis oui pour l'évasion sensorielle ! Je pourrais passer des heures à humer son parfum envoûtant et follement féminin. Ce n'est pas entêtant, pas écoeurant, il est incroyablement agréable et hyper réconfortant.
Cet élixir possède tous les avantages d'une huile sèche, autrement dit elle nourrit la peau, l'assouplit et la rend plus douce, sans pour autant laisser un film gras désagréable qui mettrait du temps à pénétrer dans la peau. Bien au contraire, puisqu'à peine appliquée, l'huile est comme bue par la peau  et cette dernière se retrouve bien nourrie ; quelques vaporisations grâce au conditionnement en spray (parfait pour ce type de produit) et le tour est joué, vous pouvez vous rhabiller immédiatement après. C'est idéal si comme moi il vous arrive d'être pressée le matin...
Toutefois, je ne l'utiliserai pas forcément pour un massage comme la marque le conseille, son aspect d'huile sèche n'étant pas le plus simple à mon sens pour pratiquer ; étant si rapidement absorbée par la peau, il faudrait en appliquer bien plus que pour une huile classique. Pas très économique...

Dans tous les cas, c'est réellement un coup de coeur pour ma part, qui conviendra je pense à tous les types de peaux, utilisable à toutes les saisons... et à tous moments de la journée !

- CHARME D'ORIENT -

Huile de massage parfum reflets du Bosphore

Charme d'Orient a vu le jour en 1994 grâce à Yasmina Zerroug la fondatrice, femme déterminée à partager à d'autres femmes sa passion pour la beauté et le bien-être ; à leur faire découvrir des rituels qu'elle-même connait depuis toute petite et qui l'ont toujours émerveillé.
Elle a commencé son parcours en réalisant une pâte dépilatoire faite à 100% de miel, recette magique et des plus efficaces pour les peaux sensibles et à la pilosité récalcitrante. C'est à partir de 1998 que Charme d'Orient prend une tournure des plus émotionnelle, en réinterprétant l'Orient basée sur l'histoire de Yasmina et sur sa mémoire. 
Charme d'Orient c'est avant tout beaucoup de partage, de l'authenticité, un Orient qui fait rêver, un Orient qui fait voyager, sensuel et culturel.
Cette huile de massage de la marque Charme d'Orient a tout pour me plaire, rien que visuellement parlant ; c'est très subjectif ce que je vais vous dire là, mais rien qu'au packaging le produit me fait déjà voyager. Avec sa bouteille semi-opaque aux reflets bleus saphir et son écriture dorée, elle donne une touche très classe, très orientale de mille et une nuits qui me fait tout de suite penser à l'univers des SPA, celui que je chéris tout particulièrement. La marque promet une huile de massage, ce que j'adore ; j'ai forcément tout de suite voulu savoir si c'était vraiment le cas, au contraire de l'élixir nourrissant de Sothys...

Voyons tout d'abord ce que dit la marque sur ce produit :

"Les huiles de massage Charme d'Orient sont à base d'huile d'amande douce délicatement parfumée. Grâce à l'action émolliente de l'huile d'amande douce, nos huiles s'utilisent idéalement pour les massages corporels pour nourrir la peau ou après le bain. Disponible dans 15 parfums, elles vous permettront de varier les plaisirs au fil des saisons..."
Actifs :
Huile d'amande douce

La gamme a effectivement bon nombre de senteurs, toutes reliées à une saison : thé vert ou fleur d'oranger pour le printemps ; menthe ou tiaré pour l'été ; santal ou néroli pour l'automne ; ou encore figues et dattes pour l'hiver. Ici nous sommes donc sur une huile de massage d'Automne, ce qui me convient assez bien même si on a passé la saison depuis quelques temps maintenant. En revanche je vous avoue ne pas bien comprendre l'appellation "parfum reflets du Bosphore", sachant qu'ils parlent certainement du Détroit du Bosphore situé non loin de la Turquie... peut-être ont-ils tenté de reproduire une senteur iodée, mais que je ne perçois pas particulièrement, l'odeur d'amande douce prenant le dessus sur tout le reste (à mon grand plaisir !)
Chose très appréciable quant à la composition de l'huile, c'est qu'elle est faite à 98% d'ingrédients d'origine naturelle. Détail qui se vérifie aisément à la composition, qui n'est constituée que d'amande douce, d'huile et du parfum. C'est une compo' assez épurée et plutôt propre pour le coup, ce qui n'est pas pour me déplaire ! Elle est également testée sous contrôle dermatologique et est produite en France (quand je vous dis qu'elle a tout pour me plaire...)

La texture de l'huile, parlons-en : je la trouve juste parfaite ; épaisse juste ce qu'il faut pour pouvoir glisser correctement pour un massage, elle ne pénètre du coup pas si facilement ; attention si vous voulez l'utiliser comme produit nourrissant, pas sûr que vous puissiez vous rhabiller tout de suite sans tâcher vos vêtements. Ce n'est de toute façon pas son utilisation première, même si je pense qu'elle sera des plus bénéfiques pour les peaux les plus sèches en période de grosse chaleur ou de froid intense ; mais avec parcimonie !
Le parfum quant à lui est discret tout en restant très agréable ; l'amande douce est reconnaissable, suffisamment neutre pour plaire à une grande majorité et vient apporter ce petit côté cocooning que j'aime tant. Le conditionnement en spray n'est pas forcément celui que je préfère lorsque je masse, mais reste pratique et sécurisé si comme moi vous avez tendance à être maladroite.

Une jolie promesse de moments détente avec ce flacon !
Nous arrivons donc à la fin de ce parcours beauté et soin de la peau, en espérant vous avoir aiguillé sur certaines choses ; en vous faisant découvrir des marques qui en valent vraiment la peine ; de vous avoir transmis un peu de toutes ces senteurs et ces textures envoûtantes à travers mes mots.
Si vous aimez l'univers du SPA et que vous rêvez d'un moment chaleureux et feutré, nul doute que vous trouverez votre bonheur, dans cette gamme ou sur tant d'autres. On a beau penser ne jamais avoir le temps, ce n'est que lorsqu'on s'oblige à le prendre qu'on réalise à quel point on en a besoin.

En attendant de nouvelles aventures, je vous souhaite d'agréables moments, prenez soin de vous.

Vivre les moments de bonheur

Êtes-vous de ceux qui planifient à l'avance chaque projets, chaque nouveauté ? Les prochaines vacances, les prochains achats, les courses de la semaine à faire qui ne nous enchantent pas ; le petit à aller chercher à l'école, le plombier qui vient réparer la chaudière, les paperasses administratives... Cet examen qui nous tient à coeur et qu'on ne veut surtout pas rater ; cet entretien professionnel qui pourra nous changer la vie ; ces rendez-vous qu'il reste à prendre... Tant de choses qui nous occupent l'esprit ; tant de choses à penser, à préparer, à ne pas oublier.

Et puis il y a les souvenirs, notre passé, notre vécu ; celui qui nous a blessé, celui qui nous a fait grandir et celui qu'on n'oubliera jamais. Il y a les moments précieux qu'on voudrait garder pour soi, qu'on voudrait revivre encore et encore pour ne jamais, jamais oublier le bonheur qu'ils nous procurent. Il y a ces photos qui nous font sourire et nous attendrir ; ces vidéos réalisées d'instants magiques, qui nous font monter les larmes aux yeux et battre le coeur plus fort ; ces chansons qui résonnent en nous comme tant de mots écrits dans la musique de notre âme ; ces endroits qui nous emmènent des années en arrière, douces réminiscences d'une époque passée.
Et puis... il y a ces moments figés dans le temps. Ceux que rien n'arrêtent. Ces moments qui peuvent être aussi courts qu'un battement de coeur, aussi légers qu'un soupir, aussi tendres qu'une caresse sur la joue. Il y a ces instants de félicité dans la tempête ; ces attentions toutes particulières ; ces arrêts sur image, comme une pause dans notre vie, une pause attendue... qu'on ne prend pas toujours le temps d'apprécier, peut-être ?
Alors, parmi tous ces moments, il y a ces moments de bonheur, ceux qui nous emplissent de joie, de douceur, qui nous font nous sentir tout simplement bien. Ces moments parfaitement à nous, qu'on apprend à cultiver, à chérir et à multiplier ; à apprécier pour ce qu'ils sont. Ces moments sans qui nous nous sentirions bien incomplets...

Aujourd'hui, je vous fait le tour des choses parfois simples ; parfois intrigantes ; des instants précieux qui font du bien, qui rendent les jours plus lumineux. Des instants de bonheur à vivre...

« Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu »

 - Jean d'Ormesson -

Le bonheur, ça peut être...
‣ Savourer la chaleur des bras de l'être aimé
‣ Être réveillé par le gazouillis des oiseaux
‣ Tremper ses doigts dans la pâte chocolatée en pleine préparation d'un gâteau
‣ Tarder quelques minutes au lit après la sonnerie du réveil
‣ Lire un livre au chaud auprès de son amoureux, au son de la pluie au dehors
‣ Respirer le parfum de l'herbe fraichement coupée
‣ Boire un verre à une terrasse en sentant la brise balayer ses cheveux
‣ Profiter d'une sieste au soleil, bercé(e) par le gazouillis des oiseaux et des bruissements environnants
‣ Apprécier le craquement d'un feu de cheminée durant une froide soirée d'hiver
‣ Avoir un fou rire et ne plus savoir pourquoi on rigole
‣ Danser comme si personne ne vous regardait
‣ Voir de la reconnaissance dans les yeux d'une personne
‣ Le parfum des croissants au petit matin, cherchés tout particulièrement pour quelqu'un de cher
‣ S'endormir sans s'en rendre compte
‣ S'arrêter pour regarder le monde autour de soi durant une promenade
‣ Entendre une chanson qui nous est chère dans un endroit idéal, comme si tout était prévu d'avance
‣ Apprécier la fraicheur de tout nouveaux draps lavés au moment d'aller au lit

« Mon bonheur à moi, c'est nos moments à nous »

‣ Faire le tour de la chambre d'hôtel réservée pour y découvrir toutes les surprises
‣ Faire la découverte d'un restaurant et s'émerveiller devant un menu appétissant
‣ Tremper le bout des pieds dans la mer frémissante
‣ Arroser ses plantes et observer les petites pousses grandir jour après jour
‣ Se réveiller auprès de son âme soeur et l'observer apaisé dans son sommeil
‣ Echanger un regard en sachant précisément ce que l'autre pense à l'instant présent
‣ Recevoir un colis qu'on attendait, avec l'enthousiasme d'un enfant à Noël
‣ Avoir froid aux pieds, puis aller chercher ses chaussons tout doux pour les protéger
‣ Apprécier la sensation grisante de vitesse sur un vélo
‣ Affronter sa peur et en ressortir fière
‣ Lever la tête et se perdre à la contemplation des étoiles un soir d'été
‣ S'accorder une séance cinéma sans rien attendre et faire une jolie découverte
‣ Savourer des framboises juteuses à souhait et en apprécier le goût acidulé
‣ Voyager en train et en profiter pour admirer le paysage ou avancer dans son travail... au choix !
‣ Admirer les couleurs rosées et orangées d'un lever ou coucher de soleil
‣ Se réveiller d'un vilain cauchemar et réaliser que tout ceci était faux ; qu'en vérité tout va bien et tout est paisible
‣ Apprécier une soirée canapé sous la lumière tamisée, devant son programme favori
‣ Recevoir un sourire et sourire en retour
‣ Craquer pour des friandises et retomber en enfance
‣ S'améliorer de manière significative dans sa pratique sportive
‣ Se réveiller en pleine nuit, persuadé(e) d'être à l'heure du réveil... pour s'apercevoir avec délice qu'il reste encore beaucoup d'heures de dodo
‣ Terminer un livre et avoir un choix infini pour la lecture suivante
‣ Faire ce qu'on aime et s'en sentir heureux et chanceux
‣ Savoir que quelqu'un est là pour vous, vous écoute et vous comprend comme nul autre ne sait le faire
‣ Réussir rapidement quelque chose qu'on aurait cru difficile à faire
‣ Ouvrir les pots d'épices pour choisir celles qu'on utilisera pour le repas
‣ Sentir son coeur battre, pour des raisons bien variées...

« On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux »

- Antoine de Saint-Exupéry -

Des moments de bonheur, on en a tous. Qu'ils paraissent futiles ou sans importance ; en vérité aucun moment n'est sans intérêt, du moment qu'il vous rend heureux. Parce que c'est bien là tout le sujet : être heureux, à sa façon et ne jamais oublier d'apprécier ces instants, de vous y attarder dessus ; de réaliser toute leur valeur. Gardez l'esprit attentif et ouvert à toute bonne chose ; gardez votre coeur aimant et sensible parce que la sensibilité est une qualité, non une faiblesse ; ouvrez grand vos yeux et vos oreilles ; laissez-vous emporter.

Et vous ? Quels sont vos moments à vivre ?