(Séries) Outlander Saison 3

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore (mais ce sera bientôt le cas !), je suis une inconditionnelle de la saga Outlander. Que ce soient l'univers, les personnages, les lieux historiques, le contexte d'Outlander a un charme fou dont il m'est difficile de me séparer depuis que je l'ai découvert. Pour tout vous dire, ça ne m'avait pas fait ça depuis l'époque... d'Harry Potter !

Outlander, pour ceux qui ne connaitraient pas, est une série de livres écrits par Diana Gabaldon. Il y a aujourd'hui 8 tomes parus dans la réédition J'ai Lu (qui est juste parfaite à mon sens, puisqu'elle respecte le découpage américain, donc le découpage original). La série adaptée des livres, quant à elle, a été diffusée pour la toute première fois en 2014 aux Etats-Unis sur Starz, pour arriver chez nous sur Netflix en 2016. La saison 3, sur laquelle je vais m'attarder aujourd'hui avec vous, a été diffusée à partir de septembre 2017 et pour ma part ça a été un vrai coup de coeur ! (sachant que j'attendais avec impatience cette saison, sans trop savoir à quoi m'attendre puisque je n'ai pas encore fini le livre correspondant).
Je sais que cette saison a eu des avis différents sur internet et partout ailleurs ; certains ont adoré, la production elle-même misait énormément, décrivant cette saison comme étant la plus intense et la meilleure. Si elle a eu un taux d'audience bien plus élevé que les deux précédentes saisons, certains fans n'ont pas forcément eu le coup de foudre espéré. Pour ma part, même si j'ai quelques points négatifs à soulever, vous verrez que de manière générale j'ai vraiment, vraiment aimé cette saison.

Mais avant toute chose, Outlander, qu'est-ce que c'est ?
C'est l'histoire de Claire Randall, ancienne infirmière de guerre durant la seconde guerre mondiale et mariée à un historien, Frank Randall. Après la guerre, alors que le couple ne s'est pas revu pendant plusieurs années faute aux événements tragiques, ils se retrouvent et décident de partir en Ecosse, là où ils s'étaient rendus la première fois pour leur lune de miel ; le but principal, se retrouver l'un l'autre et réapprendre à être ensemble. Mais c'est justement en Ecosse que tout bascule, et plus précisément sur une colline surmontée d'un cercle de pierres où Claire se retrouve projetée... 200 ans en arrière.
Outlander c'est avant tout une magnifique histoire d'amour, entourée d'une fresque historique riche, et souvent bien méconnue ; c'est pourtant tout un pan de l'Histoire qui vient avec cette saga et c'est avec bonheur qu'on se laisse charmer, découvrant une époque avec toute sa culture. 
Le risque que l'on peut trouver souvent avec les univers de ce type, c'est de ne trouver d'historique que ce que l'auteur va sélectionner pour en faire la toile de fond, comme un prétexte pour sublimer une histoire d'amour ou un drame. Si bien évidemment, l'amour est le pilier de la série, Diana Galbadon a fait bien plus en terme de travail sur l'Ecosse des années fin 1700. Très vite, l'univers sait nous happer par sa justesse, avec des détails tels que l'on pourrait croire que c'est l'auteur elle-même qui a fait ce bond dans le temps...

Aujourd'hui, je vais donc m'arrêter sur la série télévisée et vous donner mon ressenti sur cette troisième saison, avec une liste des points que j'ai aimé, et ceux qui m'ont un peu déçus ou tout simplement, déplu.

(Attention, pour ceux qui n'auraient pas lu les livres et / ou n'auraient pas vu la série, cette revue va contenir un bon nombre de spoilers qui risquerait de gâcher votre surprise. Vous êtes prévenus !)


J'AI AIME ♡

✎ La scène de bataille à Culloden
Violente, intense, mais aussi particulièrement stressante, on retrouve un véritable champ de bataille, où tout semble s'être arrêté ; et c'est plus ou moins le cas. J'avoue beaucoup aimer les ouvertures de ce type, mouvementées et chaotiques, car on ne sait jamais bien où la série va nous emmener, ni quel sort va être réservé aux personnages. C'est prenant, à tel point que je n'ai pas vu défiler le premier épisode ! J'ai par ailleurs trouvé cette scène bien plus "dure" et haletante que dans le livre, ce qui n'est pas pour me déplaire.

✎ Boston
Ce n'est pas tant la ville que j'ai aimé, ni même vraiment l'époque d'ailleurs, mais tout ce que ça impliquait comme changements et comme évolution dans les personnages. En effet, Claire se retrouve de nouveau dans son époque d'origine, mais 3 ans plus tard après sa "disparition"... et enceinte de Jamie. On y suit donc sa vie avec Frank et Brianna, sur vingt ans tumultueuses puisque les relations entre Claire et Frank ne sont pas des plus paisibles.
On y découvre une Claire toujours aussi forte, même si hantée par les souvenirs de son aimé Jamie ; on la voit évoluer et devenir chirurgienne, chose suffisamment rare pour l'époque pour être noté. Et par-dessus tout, on découvre une facette de Frank dans cette saison ; celle d'un homme qui retrouve sa femme mais qui l'a définitivement perdue. C'est tout un panel d'émotions qui passe sur le visage et sur les comportements de cet homme, qu'on ne peut que comprendre sans toutefois y changer quelque chose. De l'homme désireux de retrouver la femme qu'il a aimé, on le voit tour à tour excédé, perdu, puis au final résigné, puisqu'il finit par comprendre que plus rien ne sera comme avant. Son seul moteur est encore l'amour qu'il porte pour la petite Brianna, qui n'est certes pas sa fille de sang, mais qu'il considérera comme telle et l'aimera plus que tout.
J'ai réellement trouvé tout ce passage très intéressant, complexe dans les relations humaines et excellemment bien joué par les deux acteurs.
✎ La brochette de nouveaux personnages
Si on connaissait la tempétueuse Brianna et le doux Roger pour les avoir vu dans la saison précédente, on découvre ici Joe Abernathy, ami et collègue de Claire à l'intelligence hors pair. Mon seul regret aura été sa présence trop peu importante pour qu'on se fasse une idée plus poussée du personnage. Mais en plus d'Abernathy, on découvre Yi Tien Cho, connu sous le nom de M. Willoughby. Je pense qu'il fait partie des nouveaux personnages que je préfère ; son intelligence toute particulière et ses connaissances lui provenant de Chine lui confère une importance particulière et donne à la série un cachet supplémentaire. Il est à la fois loyal tout en étant très imprévisible, à tel point que je me suis demandée quelques fois s'il n'était pas du côté des ennemis !

✎ Fergus
Qu'est-ce que je l'ai aimé ce petit bonhomme dans la saison 2, ainsi que la relation presque mère-fils qu'entretenaient Claire et lui ! C'est du coup avec plaisir qu'on le retrouve, plus âgé, en plein dans la fleur de l'âge... Si l'acteur n'est évidemment plus le même, je trouve que l'équipe s'est plutôt bien débrouillée pour dénicher un jeune homme crédible dans le rôle de Fergus, avec son enthousiasme inégalable à la française.

✎ La Jamaïque
Si j'adore l'Ecosse et son univers, je dois avouer m'être laissée charmer par la Jamaïque dans la seconde partie de la saison. Ce n'était pourtant pas chose gagnée, puisque je n'avais pas bien aimé le passage en France de la seconde saison ; je n'avais qu'une hâte : qu'ils reviennent en Ecosse ! Cette fois, ce sentiment n'a pas été présent, au contraire : j'ai aimé ce vent de fraîcheur, ces décors nouveaux et ces voyages en navire. C'est exotique, nouveau et ça fait du bien de voyager avec eux. 
Je pense aussi avoir été moins dépaysée puisqu'une bonne partie de la saison ne se passe pas en Ecosse mais à Edimbourg, ce qui nous plante dans un décor déjà un peu différent. C'était du coup pour moi une suite "logique".
✎ La magie et les mystères
Si Outlander a toujours plus ou moins cultivé une part de "magie" ou tout du moins de surnaturel, j'ai trouvé cette saison encore plus riche à ce niveau-là ! L'Ecosse par son folklore déborde de mystères inexpliqués, mais ici on y découvre (et ça rejoint du coup un peu le point précédent) une autre sorte de "magie", avec notamment la présence d'un personnage qui s'avère être une voyante ; mais aussi la présence de prophéties ainsi qu'une grande part de mystique me faisant beaucoup penser au vaudou (là par contre je dois avouer que ça me fait un petit peu peur, donc je ne faisais pas forcément ma maligne...!). Mais cette touche de mystère supplémentaire est plaisante, moi qui adore ça et les histoires d'amour, j'ai été servie.

✎ Lallybroch
Je garde le meilleur pour la fin ! J'ai adoré retrouver Lallybroch et ses habitants, comme à chaque fois dans les différentes saisons. C'est la maison de Jamie, devenue petit à petit celle de Claire également, donc ça devient aussi un peu la nôtre. Cette fois, l'ambiance est bien différente ; on retrouve les enfants de Jenny et de Ian qui ont bien grandi, avec leur caractère défini. On retrouve également une Jenny endurcie par les années, tour à tour froide et cassante ; mais aussi profondément sensible et perdue par le retour étrange de Claire vingt ans après. J'aime beaucoup cette actrice et elle démontre encore le talent qu'elle a de jouer avec les émotions et sur des variations et subtilités pas toujours évidentes.

J'AI MOINS AIME ✕

✎ Les retrouvailles (compliquées)
Si j'ai adoré les retrouvailles entre Jamie et Claire, par leur tendresse timide (et intimidée) ; par leurs gestes redevenus maladroits comme s'ils étaient de retour à leurs débuts ; mais aussi par l'émotion que les deux acteurs sont arrivés à transmettre d'un homme et d'une femme qui s'aiment et se retrouvent après une longue séparation, il y a une chose qui m'a chiffonné. Passées les retrouvailles riches en ascenseurs émotionnels et émouvantes comme on a eu l'habitude avec eux deux, il y a un moment de flottement où on ne sait plus bien s'ils sont heureux de se retrouver ou non... Alors certes, les événements se succèdent un peu rapidement et à leur place je pense que je n'aurais pas fait la fière non plus. Mais j'ai finalement trouvé ça presque surfait, trop présent et pas forcément justifié à 100%. Question de goûts aussi j'imagine, étant une irréductible romantique, j'aurais sans doute apprécié un meilleur dosage de ces scènes-là. Au final ce n'est pas complètement négatif, puisque ça apporte un autre aspect à des retrouvailles qui, sur le papier, auraient pu être bien plus complexes et tendues.
✎ Les rebondissements (un poil) trop prévisibles
Je chipote un peu sur ce point-là, parce qu'il y a eu quand même des passages avec de très grosses surprises ; surtout celles qui de prime abord auraient paru complètement improbables mais s'avèrent être absolument géniales et bien menées.
Mais il y a eu quelques scènes, notamment l'énième enlèvement de Claire sur le navire britannique ; ou encore l'arrestation de Jamie une fois arrivé sur le sol Jamaïcain... ce sont des schémas qu'on retrouvaient déjà dans les précédentes saisons et qui finissent par être un peu lassantes. Cela dit je note quand même que ce genre de situations se fait bien moins fréquemment qu'avant et ça fait du bien !

Vous l'aurez compris, c'est une saison qui m'aura une fois de plus enthousiasmé, qui laisse une belle ouverture sur la suite et je n'ai à présent qu'une hâte : que la 4ème saison arrive (et me refaire la série depuis le début) ! Cette 3ème saison me confirme que, définitivement, cette saga possède une place particulière dans mon coeur... et que ce n'est pas prêt de changer.

Et vous ? Qu'avez-vous pensé de cette saison 3 ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Je lis vos commentaires avec grand plaisir, n'hésitez pas à me faire un retour ; rien de plus simple, tout le monde peut participer :-)
Je vous dis à bientôt !