Cattier : revue coup de coeur !

Cattier, c'est la marque que j'ai découverte tardivement et qui a fait chavirer mon petit coeur. Et pourtant ce n'est pas faute de l'avoir croisé ou d'en avoir entendu parler (notamment sur le blog de Golden Wendy, qui n'a eu de cesse de vanter les mérites de ces produits, quelqu'en soit la gamme).
Cattier ce sont aussi des soins qui me plaisaient par leur éthique, par leur label bio et par leur promesse : offrir des soins qualitatifs, tout en prêtant une attention particulière à la composition des produits ; en étant contre les tests sur les animaux également et en garantissant un respect éthique par leur engagement sociétal. Cattier, c'était aussi une réponse à mes besoins actuels en terme de beauté, à savoir de la simplicité mais aussi du sain et du naturel.

Cattier, qu'est-ce que c'est ?

A l'origine, Cattier, créée en 1968, naît grâce à l'intérêt porté par son fondateur pour l'argile ; ingrédient naturel aux multiples vertus et utilisations. Cette véritable "Terre de Beauté" comme elle est appelée, va propulser la marque et bon nombre d'utilisatrices parlent encore de ce fameux tube d'argile verte qu'utilisait leur maman...
Cattier, qui fête cette année ses 50 ans, riche de cette expertise en la matière, a développé sa cosmétique naturelle en développant toute une gamme ; riche et complète, elle se compose de produits naturels et s'est très vite positionnée comme pionnière en terme de produits dits bio. L'avantage majeur de la marque : proposer des produits d'hygiène et de soins alliant qualité et plaisir d'utilisation. Par son engagement sociétal, Cattier s'engage à être responsable tant sur le plan environnemental que social. Par exemple, en plus de n'utiliser que des produits naturels non testés sur les animaux, Cattier complète son engagement en faisant des dons à différentes associations (la Croix Rouge et les Restos du Coeur par exemple).
Plus que des produits naturels, Cattier a su comprendre que la démarche biologique ne s'arrêtait pas qu'au produit fini, mais bien jusque dans les procédés de fabrication (en limitant les déchets et la pollution) ; elle s'inscrit définitivement dans un esprit "green" qui fait du bien.
Charmée que j'étais par ce que propose cette marque et ne pouvant pas ne pas tester Cattier qui semblait déjà faire frémir toute la blogosphère, je me suis lancée ! J'ai passé personnellement ma commande sur le site Monde Bio, qui propose un large choix de marques et produits divers. Mais vous pouvez retrouver Cattier un peu partout, dans les parapharmacies notamment ou dans les supermarchés.
C'est donc de soins visages dont je vais vous parler aujourd'hui ; et je dois vous dire que je suis absolument conquise !

✧ Eclat de Rose - Concentré Regard

Ça faisait un bout de temps que je n'avais plus utilisé de produits pour le contour des yeux : erreur fatale pour moi qui ait le contour de l'oeil souvent déshydraté et surtout, cerné. Pour ma part hélas, c'est quelque chose de génétique, puisque j'ai toujours eu plus ou moins des cernes, alors même que je suis une grosse dormeuse ; mon meilleur allié pour ces cernes récidivistes étant l'anti-cernes (véritable cache-misère) qui, à moins d'avoir un agent actif traitant, n'aide pas à atténuer les cernes véritablement. C'est de la cosmétique, c'est joli mais ce que je recherche c'est avant tout de traiter cet aspect de mon visage qui ne me plait pas tellement. 
Me sentir bien au naturel étant de plus en plus dans mes habitudes du moment, c'est tout naturellement que je me suis penchée sur ce que proposait Cattier pour le contour des yeux (car je vous rappelle, là encore ça faisait un moment que je n'en avais plus). Je me souvenais avoir beaucoup apprécié un produit de ce genre dans une marque bio, mais depuis, plus rien.

Ce qu'en dit la marque :

"Le soin Eclat de Rose offre au regard une cure de beauté. L'huile d'argan bio favorise le dynamisme cellulaire, hydrate intensément l'épiderme et renforce son élasticité. Un cocktail d'actifs (cire de blé noir et extraits d'algues) décongestionne et diminue les poches et la couleur des cernes. L'extrait de lavande papillon permet de lutter efficacement contre les rides d'expression grâce à son action lissante. Véritable trésor de beauté, l'extrait de rose bio apaise et rafraîchit la peau. Ce soin tonifie le contour des yeux, atténue poches et ridules et illumine le regard."

Anti-cernes, anti-poches et avec une action anti-âge, en gros, pile ce que je recherche ! Mais dans la pratique qu'est-ce que ça donne ? Déjà, j'apprécie le conditionnement en pompe, qui pour moi est le conditionnement idéal pour ce type de produit.
Clairement, ce contour des yeux est un très bon hydratant et il suffit d'attendre un peu après l'application (en lissant / tapotant) pour ressentir cet effet tenseur promis. Et c'est peut-être psychologique, mais j'ai déjà l'impression qu'au bout de quelques jours mes cernes se voient atténuées. Alors elles n'ont pas disparu, loin de là, mais j'ai un contour des yeux plus lumineux, plus clair et c'est assez étonnant !
Personnellement, j'ai pris pour habitude d'utiliser ce produit le soir avant ma crème de nuit ; j'ai en effet la sensation qu'il fonctionne davantage ainsi et surtout je l'utilise de nuit parce que je le trouve un poil trop riche pour le porter de jour... ça me va du coup très bien !
Le seul point négatif que je note, c'est son odeur. Je ne saurais vous dire ce qui me gêne, peut-être est-ce l'huile d'argan que je sens, mais il a définitivement une drôle d'odeur, proche du plastique à la sortie d'usine et c'est assez bizarre et pas très agréable. Heureusement, l'odeur disparait très vite et on ne la perçoit plus du tout une fois le produit appliqué sur la peau. Mais il semble tellement efficace pour le moment que je lui pardonne complètement ce petit désagrément !

✧ Fleur d'Emulsion - Soin de jour matifiant

Je suis en recherche continuelle du Graal en terme de crème de jour ; dernièrement dans mes favoris du mois d'avril je vous avait parlé de la crème de jour Seasonly, qui me plaisait beaucoup dans sa démarche de proposer à la peau tout ce dont elle avait besoin durant le changement de saison. Si j'apprécie encore beaucoup cette crème, je suis obligée de constater que ma peau n'est pas exactement du même avis : étonnamment elle n'a jamais autant brillé tout en se montrant terne à la fois.
Je suis donc repartie à la recherche d'une bonne crème rééquilibrante, qui pourrait à la fois réduire l'excès de sébum de ma peau sur la zone T (nez et front me concernant) et hydrater ma peau qui a tendance à tirailler par endroits.

Ce qu'en dit la marque :

"Le soin de jour matifiant Fleur d'Emulsion Cattier, à la texture délicatement poudrée, est idéal pour hydrater au quotidien les peaux mixtes à grasses, maitriser la brillance et rééquilibrer l'épiderme. L'huile de noisette bio, antioxydants et nutritive, et le beurre de karité bio, reconnu pour ses vertus nourrissantes et adoucissantes, protègent et hydratent intensément la peau. Grâce à l'association de l'extrait de fleur d'impératoire, aux propriétés astringentes et réparatrices, et du Phycosaccharide (extrait d'algue brune), sébo-régulateur et purifiant, ce soin matifiant régule la production de sébum, assainit et apaise l'épiderme. Non-comédogène."
Comment vous dire... si ce n'est que la description faite par Cattier correspond en tout points au résultat attendu ! Tout comme l'Eclat de Rose, j'aime le format en flacon pompe, hygiénique et simple d'utilisation ; faites cependant attention d'appuyer doucement, il peut parfois délivrer une bonne quantité de produit d'un coup et ça surprend !
La texture est idéale : ni trop épaisse, ni trop fluide, je sens qu'elle hydrate ma peau (à la sortie de la douche notamment, là où je sens ma peau tirailler plus que jamais) ; et surtout elle régule réellement ma peau mixte qui a tendance parfois à briller un peu trop à mon goût. La peau est douce et un aspect velouté que j'adore et donne vraiment à la peau une apparence saine. Mais alors ce qui me fait fondre - et rien que pour ça je sais que je la reprendrais dès qu'elle sera finie - c'est son parfum ! C'est tout simple, elle sent la noisette, c'est gourmand, délicat : j'en raffole. Mais je crois que j'ai un petit souci avec la noisette en ce moment... serais-je devenue un écureuil ?

✧ Grains de Lumière - Gelée Exfoliante

Là aussi, mon choix s'est porté sur un exfoliant puisque je n'en avais plus ; j'en recherchais un qui soit à la fois efficace, sans être trop agressif pour la peau du visage. Pas toujours évident donc de concilier les deux, puisque si un gommage est trop doux il s'avère souvent assez inefficace ; il n'élimine en tout cas pas assez les cellules mortes en profondeur selon moi.
Je misais donc sur cet exfoliant qui me paraissait correspondre à ce que j'attendais, à savoir une texture gel et composé de grains, donc quelque chose qui semblait pas trop mal de premier abord.

Ce qu'en dit la marque :

"La gelée exfoliante Grains de Lumière, véritable cure oxygénante, élimine délicatement les cellules mortes et les impuretés. Sa triple action exfoliante (graines de rosier muscat bio, poudre de grenat almandin et billes de jojoba) affine le grain de peau et révèle l'éclat du teint. Enrichie en aloe vera régénérant et adoucissant, cette gelée à la texture fraiche et fondante offre un soin optimal pour un teint lumineux et une peau lisse et douce."

Je vous en ait parlé rapidement sur Twitter, tant je me suis extasiée devant ce produit qui s'est révélé être complètement au-delà de mes espérances ! Pour tout vous dire, il entre directement dans la catégorie de mes produits chouchous tant il est incroyable.
Tout d'abord, je me dois de vous parler de sa texture : gélifiée, elle est au premier abord très surprenante puisque assez liquide ; attention donc à ne pas avoir la main trop lourde, le produit arrivant très vite à sortir du tube. Une fois la surprise passée, on ne peut que constater à quel point cette texture est en fait géniale : fluide et légère, elle est parsemée de micro-grains très très fins, à peine perceptibles si vous frottez le produit sur le dessus de la main mais complètement suffisants pour la peau plus fine du visage. Et c'est là que la magie opère : une fois travaillé sur peau humide, le gel se rince très facilement, éliminant avec lui tous les grains et les impuretés pour ne laisser... qu'une peau incroyablement douce et fraiche. J'ai été personnellement tellement stupéfaite après le rinçage que j'ai passé quelques secondes à toucher et retoucher mon visage tant la peau était douce et comme nettoyée de toute impureté ; la sensation est dingue et je soupçonne qu'en plus des micro-billes très efficaces, les billes de jojoba doivent apporter cet apport en hydratation qui rend la peau fabuleusement douce, sans être un instant agressée. Clairement, il est adapté pour les peaux sensibles et réactives selon moi, tant il reste doux malgré que ce soit bel et bien un gommage mécanique.
Et on en parle du parfum de jasmin envoûtant...?
De toute évidence, ce produit est pour moi un must-have et je regrette presque de ne pas avoir fait sa rencontre plus tôt !
Cattier et moi, c'est une belle première approche et une rencontre que je ne regrette pas ; et qui au contraire, me donne envie d'en découvrir encore un peu plus, notamment sur les produits corps qui ne manquent pas et font bien envie. De plus, le rapport qualité-prix est vraiment un point fort, tant les produits sont abordables pour une qualité excellente. Par exemple, il faut compter un démarrage des gammes à 5,35€ pour le gommage à l'argile blanche ; 18,25€ pour la crème fleur d'émulsion que je vous ait présenté dans cet article ; jusqu'à 30,86€ pour l'huile sérum redensifiante. Les prix sont ceux de chez Monde Bio où j'ai commandé (et que je vous recommande pour leur sérieux et leur rapidité) ; les prix peuvent varier un peu selon où vous les trouvez, et seront souvent à prix un peu plus bas en parapharmacie.
Cattier c'est aussi et surtout des produits sains et naturels, réconfortants et bons pour la peau. Et si je peux me faire plaisir tout en faisant attention à ce que je mets sur ma peau, en évitant toute compo' pas très clean, moi je dis oui !

Et toi ? As-tu déjà testé les produits Cattier ?

Le calme intérieur par la Méditation

S'arrêter. Respirer. Fermer les yeux sur ce qui nous entoure, mais ouvrir les yeux sur nos sensations, sur chaque parcelle de notre corps. S'observer, être attentif aux odeurs, aux sons, aux perceptions.
La méditation a cette faculté de permettre à quiconque de prendre le temps de se relaxer, de relâcher la pression ; mais aussi de nous aider au quotidien à être plus concentré, plus réceptif, d'être présent à l'instant T, en mettant de côté nos jugements et nos attentes. La méditation en pleine conscience est un outil précieux pour mieux appréhender ses émotions, c'est une qualité de conscience qui tourne l'esprit vers le moment présent, en tenant compte de son vécu, sans filtre.

❂ La pleine conscience, qu'est-ce que c'est ?

La méditation peut prendre plusieurs formes ; elle tient par exemple une très grande place dans la pratique du yoga, en qualité d'élément vraiment complémentaire. Si les deux sont très liés et qu'il s'avère difficile de pratiquer le yoga sans méditation, l'inverse n'est par contre pas aussi vrai. Tout le monde peut pratiquer la méditation, que ce soit dans une recherche de détente, d'un meilleur contrôle de soi et de ses émotions ; ou dans l'envie de se reconnecter avec son esprit et son corps. Il n'y a pas de mauvaise raison en fait !
La pleine conscience, ou "mindfulness" en anglais, est souvent teintée de croyances et de spiritualité ; c'est une technique de méditation dite montante : qui élève l'esprit. La pleine conscience est pour ainsi dire le terme générique qui englobe toutes les méthodes de méditation. Il s'agit ici de poser son esprit, dans l'instant (en prenant conscience de son corps et de son poids, de ce qui s'y passe, du bruit qui nous entoure...), à l'inverse des méditations qui accordent une importance aux pensées et à leur valeur. Elle permet, entre autres, d'aider à ne plus anticiper (les mauvaises choses comme les bonnes), à ne pas être dans la rumination (passée ou présente), à ne pas être dans l'expectative ; à ne pas toujours attendre un retour sur nos actions.
Certains diraient même que la méditation serait la clé du bonheur et du bien-être...

❂ Aux origines de la méditation

Selon les préférences de chacun, on peut décider de s'appuyer sur différentes inspirations, selon notre affinité avec telle ou telle philosophie. De manière générale, la méditation remonte à la nuit des temps, que ce soit en Orient ou en Occident, même si l'on peut tirer ses origines de l'hindouisme et de la philosophie indienne ; elle a également une place importante au coeur du bouddhisme. Avant de vous donner quelques conseils pour démarrer la pratique de la méditation, jetons un coup d'oeil du côté des ces philosophies pleines de savoir et de richesse.

▹ La méditation & l'Hindouisme
La méditation en Inde est quelque chose de sacré, à tel point que les différentes techniques de méditation possèdent leur propre transcription écrite. La méditation, comme partout ailleurs, est une recherche de vérité et plus spécifiquement en Inde, la recherche du divin en soi.
La méditation trouve ses racines dans l'Ayurveda, qui n'est autre que la médecine traditionnelle indienne. Ayurveda se traduit simplement par "la science de la vie" et puise ses ressources dans le Veda, un ensemble de textes sacrés et traditionnels de l'Inde.
Je ne vous détaillerais pas ici tous les principes de base de l'Ayurveda, puisque ce n'est pas le sujet principal, mais ce qu'il faut retenir de l'Ayurveda c'est que c'est réellement une médecine traditionnelle encore bien présente en Inde, considérée en Occident comme une médecine alternative. La richesse que contient l'Ayurveda est véritablement incroyable, et si la méditation vous plait et que vous vous sentez plus proche de l'Inde que de la Chine, nul doute que votre curiosité vous mènera à vous intéresser à cette philosophie ; je ne peux que vous le conseiller.

▹ La méditation & le Bouddhisme
Là où en Inde, la méditation est retranscrite, le bouddhisme quant à lui doit tout à la méditation, puisque le tout premier Bouddha parvint à l'illumination en méditant pendant vingt-cinq longues années. Le bouddhisme estime qu'il n'existe pas de textes sacrés, le message étant présent dans la méditation elle-même.
La méditation, dans le bouddhisme, permettrait d'atteindre le détachement ; elle est une véritable quête spirituelle.
Tout comme l'Ayurveda pour l'Inde, la méditation prend place dans l'approche holistique de la médecine traditionnelle chinoise. Si l'on connait tous plus ou moins l'acupuncture avec ses aiguilles plantées à des endroits spécifiques du corps, ou encore l'utilisation de plantes médicinales, la vision de la médecine chinoise se veut très large ; elle prend en considération l'ensemble du corps et de l'esprit. Au delà de son approche médicale pure, elle nous permet d'établir un mieux-être au quotidien ; la méditation en devient donc un outil thérapeutique à part entière.
Là aussi, la médecine traditionnelle chinoise est très vaste, fascinante et enrichissante. La présence de ces préceptes et de ces connaissances millénaires sont aussi tant de moyens d'aider à l'élévation de soi ; à son développement personnel.
La méditation existe donc depuis bien longtemps, et je trouve ça tout simplement génial qu'elle soit de plus en plus intégrée dans nos sociétés : au travail, dans les centres médicaux, dès la petite enfance... La méditation est reconnue pour être un moyen d'apaisement, que ce soit pour un traitement ou pour apprendre à se détacher des soucis du quotidien. Elle est devenue un outil prisé des psychologues, dans les programmes de développement personnel où ses bienfaits semblent inégalables.

❂ Comment méditer ?

Vouloir commencer la méditation est la première étape, la plus importante sans doute ; mais bien souvent on se retrouve à ne pas savoir comment la pratiquer. Existe-t-il des recettes miracles, des choses à faire absolument ou à proscrire ? Ce que je vais vous dire ne va sans doute pas vous aider : il n'y a pas une réponse universelle, puisque tout le monde est différent et voit la méditation à sa façon. 
Ceci étant, il existe à mon sens certaines clés pour démarrer et qui vous aideront par la suite à faire votre propre chemin. 

1. Se créer un endroit paisible et calme

Un endroit à votre goût, où vous vous y sentez bien. Pour commencer, préférez un endroit avec le moins de nuisances sonores, afin d'aligner correctement votre concentration. Pour ce qui est de l'emplacement et de la décoration, c'est comme vous vous le sentez ; demandez-vous si vous aimeriez passer du temps à cet endroit ; comment vous le verrez si vous vouliez l'améliorer. Pensez également à la lumière : tamisée ou plus éclairée, comme à la lumière du jour, selon votre sensibilité.

2. Choisir un accompagnement audio

Ce n'est bien sûr pas obligatoire, mais je vous le conseille si vous démarrez tout juste la méditation ou si vous et le silence n'êtes pas trop copains. Deux options s'offrent à vous : diffuser de la musique relaxante, qui vous aidera à lâcher prise et à vous évader ; ou alors utiliser des supports dédiés spécifiquement à la méditation, avec un accompagnement à la voix pour les différentes étapes. Cette dernière option est pour moi la plus intéressante, puisque bénéfique, elle aide réellement à trouver ce moment de relâchement propre à la méditation, qu'on peine parfois à trouver seul.
Mais tout le monde est différent, là encore certaines personnes préféreront s'accompagner en musique... ou avec rien du tout. Je fais partie de cette dernière catégorie, ou plutôt j'en faisais partie, puisque j'ai démarré comme ça, pour ensuite apprécier l'accompagnement à la voix pour l'avoir découvert par la suite. Personnellement, j'utilise surtout des applications, pour leur facilité d'utilisation et l'aspect pratique, puisqu'on a toujours plus ou moins son téléphone à proximité. Je vous en conseille notamment deux :

- Petit Bambou (sur Android et IOS) : Petit Bambou est certainement celle que je préfère, pour son aspect à la fois ludique et instructif. En plus de proposer des séances de méditation guidées (que vous pouvez également paramétrer à votre goût), il propose un système appelé "les histoires" qui approfondit encore davantage la méthode visuelle utilisée par cette application ; pour les habitués, elle permet d'approfondir le travail sur la pleine conscience. De plus, je dois dire que le suivi personnalisé est vraiment sympathique et la voix accompagnant les méditations est très agréable. A peu de choses près, on se rapprocherait de la sophrologie et j'aime beaucoup.
Le seul point négatif, mais c'est le cas de toutes les applications de ce type, c'est qu'il faille souscrire à un abonnement (assez cher en plus) pour accéder à davantage de méditations... Ceci étant, le pack de découverte gratuit est déjà bien complet à mon sens et est utilisable en illimité.

- Rituals (sur Android et IOS) : Rituals est une marque de cosmétiques, qui se base sur un principe de "rituels" de soins à reproduire chez soi, pour conserver bien-être et détente à chaque instants. L'application de la marque est disponible en téléchargement (entièrement gratuite, ouf !), où on dispose d'une section shopping pour les produits ; une catégorie magazine où sont mis à disposition des articles régulièrement sur le bien-être, les nouvelles tendances, ou concepts thérapeutiques et de développement personnel. Parmi tout cela, il y a également une section méditation, classée en trois catégories (détente du corps, de l'esprit et travail sur le moment présent). C'est une belle application, que je trouve très inspirante.
Seul point négatif, elle ne propose pas un contenu incroyablement large en terme de méditation... mais y a-t-il réellement besoin de plus ?

3. Trouver une position confortable

Rien n'est figé et tout est bon à prendre, à condition que la position vous convienne à vous. Nul besoin de se mettre en position du lotus pour méditer, vous pouvez choisir de vous asseoir sur une chaise, d'être à même le sol (sur un tapis de yoga par exemple, un futon ou une couverture) ou allongé dans votre lit. Le but étant de ne pas vous endormir, mais d'être attentif à ce qu'il se passe dans votre corps. Gardez une posture naturelle, sans vous tendre ni trop vous relâcher.

4. Se fixer un temps de méditation

Durant les premières sessions, il va peut-être vous être difficile de tenir, sous prétexte qu'on a toujours mieux à faire ou pas de temps à perdre. Pour se cadrer, il est important à mon sens de prévoir un temps de méditation, un objectif chiffré qui vous permettra de quantifier le temps à consacrer rien qu'à ça. Pour débuter, je vous conseille 5 ou 10 min d'affilée ; si vous arrivez à plus vous pouvez, mais il est préférable que vous alliez au bout, sans vous lever ni interrompre la séance, pour profiter au maximum des bienfaits.

5. Res-pi-rer !

Je pense que s'il n'y avait qu'un seul conseil à conserver dans tout ceux que j'évoque, c'est bien celui-là. Que vous décidiez de mettre de la musique ou non en ambiance, ou d'être en méditation accompagnée, le plus important reste encore votre souffle. Votre respiration est votre principal guide et votre attention première doit se fixer dessus. Inspirez profondément, lentement, comme si c'était la première fois ; expirez lentement comme un soupir.

6. Ne pas juger ses pensées

Puisque la méditation n'est pas un moyen pour ne plus penser à rien, vous aurez forcément au cours de la séance des pensées qui arriveront. Pas de panique, il n'y a rien de plus normal ! Observez-les défiler, sans vous y attarder, comme si elles ne vous appartenaient plus.

7. Pratiquer au moment que l'on souhaite

Chaque session sera différente, parce qu'on a rarement le même état d'esprit tout le temps. Parfois, la méditation pourra être agréable dès le réveil pour bien démarrer la journée ; à d'autres moments vous aimerez peut-être conserver la séance pour votre pause au travail ; ou encore le soir en rentrant pour faire retomber toute la pression et trouver plus facilement le sommeil. Aucun moment n'est moins bon qu'un autre, écoutez vos envies.

8. Intégrer la méditation à son quotidien

L'intérêt pour que la méditation vous fasse réellement du bien sur le long terme est encore de l'intégrer à votre routine actuelle. Exactement comme lorsqu'on pratique du sport, il est important d'être régulier pour en voir les bénéfices... et pour que ça soit naturel, comme une parenthèse dans votre journée, pour mieux repartir.
Dites-vous qu'il vaut mieux en faire un petit peu souvent que beaucoup d'un coup aléatoirement.

En définitive, la méditation est une vraie source de bien-être, de bonheur et de longévité ; entre autres de ses nombreux avantages... Alors je pense qu'il est clair, il ne vous reste plus qu'une chose : vous lancer !

Et toi ? Ça te tente la méditation ?

Ce que j'ai (ré)appris à aimer

La vie est faite de changements, d'évolutions, de rencontres, parfois (souvent) imprévues. Elle est faite d'apprentissage, que ce soit sur le monde ou sur nous-même. On grandit, on mûrit, on a nos opinions, puis on en a de nouvelles. On a des certitudes bien établies, des convictions, qui viennent se nuancer au fil de l'âge ou au contraire se confirmer et s'affirmer. C'est ainsi, et pour tout vous avouer, je trouve ça formidable que la vie soit un apprentissage perpétuel, une découverte infinie de ses trésors et des leçons qu'elle peut nous inculquer. Je suis du coup assez d'accord avec le principe du "il ne faut jamais dire jamais"... parce qu'on ne sait jamais réellement ce que la vie nous prépare et comment notre mental et notre état d'esprit du moment va y réagir.

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec vous cinq choses que j'ai appris ou réappris à aimer au cours de ces dernières années. Certaines m'étonnent moi-même, d'autres encore sont des plus rassurantes. Ce sont aussi ces petites choses du quotidien qui me prouvent (et j'espère vous aideront à vous prouver à vous-même !) que rien n'est jamais figé ; très souvent on arrive à faire la paix avec un élément qui nous déplait simplement en se sentant mieux avec soi-même. Et parfois, l'univers met sur votre route des rencontres qui font s'évanouir les aprioris que vous aviez ; vous redonne foi en vos rêves et vos espoirs.

✎ 1. Les oeufs

J'ai eu ma période où j'ai aimé manger des oeufs, notamment quand j'étais adolescente. Je les appréciais beaucoup au plat, ou encore sous forme d'omelette ; puis est arrivé un jour où je ne les aient plus supporté. Je ne saurais même pas vous l'expliquer, puisque j'ai beau chercher une raison rationnelle, je n'en trouve pas. Allez donc comprendre pourquoi un beau jour, je n'ai plus supporté en manger, ni même en sentir l'odeur pendant que quelqu'un de mon entourage en cuisinait. Tout ce qui avait a trait aux oeufs me faisait fuir et le seul moyen pour que j'en mange était lorsque je m'en servais pour la préparation de gâteaux... Autant vous dire que ça n'allait pas bien loin !
Et le temps a passé, puis mon aversion nette et stricte pour cet aliment s'est trouvée moins évidente. L'oeuf en tant que tel ne me répugnait plus, sans toutefois en manger pour autant, mais la voie de la réconciliation semblait déjà plus aisée. C'est en définitif grâce à ma moitié que j'ai franchi le pas : lui adorant les oeufs, je me suis laissée séduire ; j'ai voulu retenter le coup. La curiosité l'emportant sur l'entêtement, j'ai goûté et chose incroyable : j'ai aimé. Pour être honnête, c'est même parfois moi qui réclame à cuisiner des oeufs et je m'amuse comme une enfant à tenter de nouvelles méthodes de cuisson. Et c'est aussi ce qui a de génial, parce qu'ils peuvent réellement se savourer de multiples façons !

✎ 2. Les crevettes

Pour rester un peu dans un thème culinaire, j'ai vécu la même expérience avec les crevettes, de façon cette fois encore plus marquée. Il faut savoir que les fruits de mer et moi, ce n'est clairement pas le grand amour, je ne supporte ni l'odeur, ni le goût, ni rien dans ce qui peut provenir de la mer à part le poisson. C'est complètement hors de ma volonté, je ne peux juste pas. Seul un fruit de mer fait exception : les Noix de Saint-Jacques. Il fut un temps où cette exception était accompagnée par les crevettes... et puis un beau jour j'ai tout simplement refusé d'en manger. Ou d'en voir d'un peu trop près.
Pour le coup, j'ai l'explication de ce changement radical : je crois que j'ai été "traumatisée" une année lors du réveillon lorsque j'ai vu toutes ces crevettes n'attendant que d'être décortiquées. Ça me donnait des frissons rien que de les voir ainsi, sous leur plus simple apparat. Au final, ce n'était même pas leur saveur qui me dérangeait, mais bien de les avoir vues, réellement et non cuisinées... et je pense que même maintenant, ça me ferait le même effet avec n'importe quel aliment d'origine animale.
J'ai donc fait un petit bout de chemin sans croiser une seule crevette à l'horizon et ça m'allait très bien ; dans les restaurants je sélectionnais toujours les plats avec attention, ne voulant pas refaire la même expérience. 
Et j'ai fait la découverte de la chose la plus magique (quoiqu'un peu effrayante également) et délicieuse : les crevettes flambées au cognac, rhum, ou encore tout autre alcool. Spécialité d'un chéri qui cuisine de bonnes choses et qui m'a réappris à aimer les crevettes et même à me réconcilier avec cet aliment que j'appréciais beaucoup avant.

✎ 3. Mes cheveux

On a tous une partie de soi qu'on aimerait différente, plus jolie, moins imposante, plus comme ci ou comme ça... On n'a de cesse d'être critique envers soi (moi la première) ou d'être trop exigeant. Et si, pour un instant, on essayait de trouver du positif dans ce qu'on critique tant de fois ?
Pour ma part, j'ai entretenu pendant longtemps une relation compliquée avec mes cheveux et j'ai mis bien longtemps avant de les apprécier à leur juste valeur. "Faute" à une mixité ethnique bien présente (dont je suis fière !), mes cheveux n'ont pas su exactement quelle forme prendre au cours de ma jeunesse et de mon adolescence. Petite fille aux cheveux très noirs, épais mais raides, j'ai grandi avec la même épaisseur (si ce n'est plus) et des cheveux non plus raides mais frisés et surtout... indomptables. Clairement, ça a été un de mes plus gros complexes, surtout lorsque vous côtoyez des personnes qui au contraire possèdent une chevelure lisse, sans prise de tête. Alors j'ai tout essayé : lissage brésilien (que je ne recommande pas pour ma part, j'ai eu les cheveux très abîmés et je l'ai regretté un moment), utilisation forcenée d'un fer à lisser... bref, j'essayais de les changer par tous les moyens.

Ça a finalement été ma plus grande erreur que de vouloir les changer, alors que je pouvais simplement les accepter et surtout : les chouchouter ! Il faut dire que ce n'était pas chose facile quand même les coiffeurs s'accordaient à dire que mes cheveux étaient difficiles, qu'ils s'emmêlaient trop facilement, qu'ils étaient beaucoup trop secs ; et bien sûr, travailler cette chevelure, ne serait-ce que pour une coupe, mettait un temps considérable ; même pour eux.
Finalement, le temps a passé, mes envies se sont modifiées. Ma personnalité avait changé et je ne faisais plus une fixation sur les cheveux lisses ; après tout, il existait bien des chevelures bouclées magnifiques ! J'ai décidé de les laisser pousser, moi qui les avait courts depuis quelques années mais qui n'osait pas les avoir longs par crainte d'un entretien trop intensif. J'ai aimé, réellement, ma longue chevelure de princesse, avec ces boucles qui finissaient par me plaire de plus en plus. J'ai appris à comprendre leur fonctionnement, ce qu'ils aimaient et ce qui les rendaient moins sympathiques. A la manière d'un vêtement que l'on choisirait selon ses goûts mais aussi sa morphologie, les cheveux sont pareils. Ils ont besoin d'attention, de soins spécifiques en fonction de leur nature, d'être coiffés d'une certaine façon... Il suffit d'accepter ce qu'ils sont et de les sublimer.
Au final, je crois que ce qui m'a redonné confiance en moi et en mes cheveux, c'est lorsque j'ai décidé de les couper de nouveau, quand j'ai eu envie de marquer le changement... et d'avoir trouvé un coiffeur visagiste qui a su comprendre ces cheveux bouclés. Ce qui en est ressorti, c'est qu'ils n'étaient ni anormaux, ni impossibles à travailler, ils avaient simplement leurs besoins spécifiques comme tous les autres cheveux. Le plus génial ? Pour la première fois j'ai entendu dire d'un coiffeur que j'avais de beaux cheveux... et ça, ça n'a pas de prix !
Mon plus grand conseil est donc de ne jamais vous laisser influencer par les autres lorsqu'il s'agit d'une partie de votre corps, d'une partie de vous. Vous méritez souvent bien plus que ce que vous croyez...

✎ 4. Prendre soin de moi

Je pense que ce point-là est bien plus courant qu'il n'y paraît ; hélas la vie étant ce qu'elle est, on a souvent beaucoup de temps pour les autres et pour les obligations, mais dès qu'il s'agit de soi, on a vite fait de s'oublier. Et pour un peu qu'on soit généreux, empathique et à l'écoute des autres, alors on se laisse entièrement de côté. Je l'ai appris à mes dépens et j'ai entendu (à mon grand désarroi) de nombreuses femmes me dire qu'elles n'avaient jamais pris de temps pour elle ; qu'elles se rendaient compte seulement maintenant que c'était une erreur et qu'elles devaient le faire désormais.
Etre présent pour les autres, avoir un grand coeur sont des qualités formidables à mes yeux ; mais il faut également se trouver des moments rien qu'à soi, d'une part parce que tout le monde le mérite ; d'autre part parce qu'il n'est pas humainement possible de tout porter sur ses épaules. A trop tirer sur ses ressources sans jamais s'écouter, arrive le moment où le corps se manifestera d'une façon ou d'une autre, comme un rappel à l'ordre qu'il faut penser à vous.
Pour ma part, ce qui m'a bien aidé à faire la part des choses c'est définitivement lorsque j'ai intégré la formation d'esthétique puis en suivant, ma formation de SPA praticienne où j'ai appris à relâcher ; à ne plus tout contrôler tout le temps ; à apprécier tout simplement qu'on prenne soin de moi l'espace d'un instant. Ce n'est pas toujours simple et le travail peut vraiment être long selon les personnes. Peur de déranger, culpabiliser par crainte d'être égoïste, penser qu'on n'est pas méritants... et encore tant de choses qui peuvent nous tirailler. Rappelez-vous qu'il n'y a aucune culpabilité à se sentir bien, jamais ! De quel droit devriez-vous vous sentir mal ; de quel droit ne pourriez-vous pas profiter de la vie, vous aussi...?

✎ 5. A aimer

Une rencontre qui a tout changé.
La certitude d'avoir trouvé son âme soeur.
La douce chaleur d'aimer de tout son coeur et d'être aimée en retour.
Ce sont toutes ces choses que j'ai appris, réappris même pour être honnête, puisque "aimer" peut s'avérer très simple lorsqu'il s'agit d'amour universel pour l'être humain en général ; d'aimer sa petite soeur de toute son âme ou aimer ses parents. Qu'en est-il de l'amour entre deux personnes qui se rencontrent au cours d'une vie ? Qu'en est-il de deux âmes à l'écoute l'une de l'autre ?
J'ai toujours été, d'aussi loin que remontent mes souvenirs, une jeune fille romantique, qui avait une vision et des valeurs très ancrées pour ce qui est de l'amour. Fleur bleue, peut-être un peu vieux jeu aussi je ne sais pas, je rêvais de rencontrer le prince charmant et d'éprouver cet amour décrit dans tant de films et de romans. Etait-ce LE but à atteindre ? Ce n'était évidemment pas le seul et l'unique, mais au fond de moi je gardais cette petite bulle de rêve où j'étais une femme heureuse auprès de l'être aimé. Et étonnamment, je n'ai jamais cherché à le trouver, persuadée que les choses venaient à point nommé et je continue de le croire. 
Forcément, de nature gentille et rêveuse, j'ai aussi connu la désillusion. Mais je ne peux qu'éprouver de la gratitude pour cette expérience que la vie m'a fait connaitre, puisque ce n'était que pour m'amener à ce qui m'attendait depuis, semble-t-il, assez longtemps. Il était là, et je sais que nous étions faits pour se retrouver.
A toutes celles et à tous ceux qui désespèrent à l'idée de ne jamais rencontrer leur moitié, ne perdez pas espoir, car tout arrive : écoutez-vous et gardez les yeux ouverts à la vie.

Et vous, qu'avez-vous appris ou réappris à aimer ?

Mes favoris - Avril 2018 -

Ça y est, à l'heure à laquelle j'écris ces mots, le mois d'avril est bel et bien terminé ! C'était un mois chargé en émotions et retournements de situations mais aussi baigné de beaucoup de vibrations positives pour ma part. Ce mois d'avril se clôture agréablement et laisse avec lui des souvenirs qui resteront gravés un moment dans ma mémoire ; il emporte des moments que je chéris, il emporte des changements de températures mais m'a permis également tout au long du mois de faire la rencontre de jolies surprises ! Je vais vous faire découvrir dans cet article ce qui, ce mois-ci, aura eu mes coups de coeur ; ce que j'ai apprécié déguster et ce par quoi j'ai apprécié me laisser surprendre. Vous allez voir, cet article est chargé de cocooning, de gourmandise et célèbre (même si timidement) le début du printemps...

❖ LECTURE - Le Livre du Hygge 

Oui, je sais, je débarque un peu tardivement en vous parlant de ce livre, sachant qu'il est sorti fin 2016... mais mieux vaut tard que jamais non ? Ce livre, je tourne autour depuis sa sortie : l'acheter, pas l'acheter ? Je l'avais aperçu rapidement dans quelques revues sur internet, j'en ai entendu parler par quelques booktubeuses également ; et je ne sais pas ce qui me retenait. J'avais envie de le découvrir, tout en ne sachant pas réellement à quoi m'attendre, avec la crainte sans doute d'être déçue par ce que pouvait proposer le contenu de cet ouvrage. Parce que vous comprenez, le Livre du Hygge c'était un peu le livre plébiscité par beaucoup dans le domaine du bien-être et du "mieux-être" à la méthode danoise.
Et puis le 27 avril, très précisément, alors qu'on se rendait à Cultura, j'ai cédé à son appel ; il était là, en format poche (j'aurais préféré le trouver en grand format mais je n'allais pas chipoter maintenant) et il m'attendait. Peut-être qu'il suffisait simplement d'attendre le bon moment.
Pour un bon moment, c'était clairement le meilleur, puisque c'est précisément ce que je recherche ces temps-ci en terme de lecture abordant le thème du développement personnel et du bien-être. Le Livre du Hygge, c'est un condensé de bonnes choses de la vie et de ce qu'on peut en tirer pour profiter de chaque instant. Le Hygge au Danemark est une véritable institution, un art de vivre ; ce sont les multiples méthodes dont se servent quotidiennement les Danois pour être les gens les plus heureux du monde. Pour que vous compreniez un peu l'esprit du livre, voici donc un extrait de la quatrième de couverture :

"Le Hygge, c'est ce que vous éprouvez sous une couverture quand il neige dehors, le bonheur que vous ressentez lorsque vous partagez un délicieux repas avec vos proches autour d'une table ornée de bougies."

Ce livre, c'est une bouffée d'oxygène, il donne une idée du bonheur qu'on applique soi-même sans s'en apercevoir ; il ravive ce besoin que nous avons tous de relâcher un instant ou de tout simplement profiter du moment présent en compagnie de ceux qui nous sont chers. Un livre qui se savoure, qui fait sourire et qui réchauffe le coeur.

❖ SOIN & BEAUTE - Crème de jour Seasonly

J'étais en quête depuis quelques temps d'une bonne crème de jour, sans trop savoir vers quoi me tourner ni quoi sélectionner. J'avais une bonne crème de nuit détoxifiante (que j'ai toujours et qui me convient tout à fait !), mais grosse panne d'inspiration pour la crème de jour. Alors oui j'avoue tous mes crimes, je suis en effet restée sans crème de jour pendant un certain temps... Ne suivez pas mon exemple ! La peau a en effet besoin de protection, que ce soit par rapport au soleil ou à la pollution environnante, il est donc vraiment important de s'en occuper, même si vous ne vous maquillez pas.
J'ai donc fait la découverte de cette marque, Seasonly et j'ai été complètement charmée par leur éthique et leur philosophie ! Seasonly c'est un soin à 97% de produits naturels, sans phénoxyéthanol, PEG, sulfates, huiles minérales et dérivés de plastique.
La promesse ? Avoir un soin personnalisé, tous les deux mois sous la forme d'un abonnement (que vous pouvez arrêter à tout moment), qui s'adapte complètement à vous et à votre peau en répondant aux questions au moment de l'inscription. Mais le plus génial dans tout ça, c'est qu'en plus de s'adapter à votre peau, le soin se renouvelle au moment des saisons. Par exemple, l'ingrédient utilisé en ce moment dans les soins est le lait de riz ; il va relipider la barrière de protection de la peau et la régénérer en profondeur. Au Printemps, la peau sort tout juste d'une longue période d'hibernation ; elle est donc fatiguée, plus terne et a grand besoin d'être reboostée et réoxygénée. Le soin Seasonly axera donc ses actions sur cet effet sur la peau, en plus de ceux, plus personnels dont votre peau aura besoin. 
Personnellement, pour le moment elle me convient très bien ! la texture est fluide et agréable, légère sur la peau et je sens pourtant qu'elle donne ce petit effet repulpant et rebondi comme j'adore dans les crèmes de jour. A voir sur la durée mais pour le moment ça promet du très bon !
Et puis, il faut admettre qu'avoir un flacon de crème hydratante avec son prénom dessus, ça a quand même la classe !

❖ MANGA - Clannad

Découverte totale pour cet anime que je connaissais pas du tout grâce à la blogueuse Pluie de mots, ou Virginie de son petit nom. Elle paraissait tellement charmée et enthousiaste de parler de cet anime qui lui tenait à coeur que je me suis lancée... et je ne regrette pas ! Il faut savoir que ce manga n'est pas tout récent et a maintenant presque 10 ans ; et pourtant il est incroyablement beau et n'a rien à envier aux anime plus récents. Tout est coloré, joliment animé et décidément très poétique. Les images, les couleurs surtout, me font beaucoup penser au travail de Makoto Shinkai (5 centimètres par seconde, la Tour au-delà des nuages...) et c'est un délice à regarder.
Et quant à l'histoire ? Je n'ai pas encore terminé la première saison, mais c'est déjà très intriguant ! On y fait la rencontre d'un jeune lycéen, Tomoya Okazaki ; jeune homme un peu solitaire, clairement introverti et vu par ses camarades de classe comme un délinquant. Il fait la rencontre d'une jeune fille, non moins mystérieuse mais rapidement très attachante du nom de Nagisa Furukawa. Ils lient tous deux une amitié un peu hors du commun, inattendue et finalement très complice. C'est tout mignon, sans toutefois oublier le drame à la japonaise qui nous réserve des moments plus tristes et d'autres moments plus mystérieux qu'ils me tardent de comprendre...

❖ CINEMA - Avengers Infinity War

Certainement LA plus grosse surprise de ce mois d'avril côté film ! Avengers Infinity War est donc le petit troisième de la saga, et quand je dis petit je devrais plutôt dire grand. Moi qui avait adoré le tout premier et avait été déçue du second, ce troisième vient tout bousculer à grands renforts de gags en tout genre, d'humour bien décalé et d'une bonne dose d'action et de rebondissements. Parce que oui, il y en a et bien plus qu'on ne le croit ! On y découvre la nouvelle venue des héros des Gardiens de la galaxie (à mon plus grand bonheur)ainsi qu'une présence plus importante d'autres personnages que je vous laisse le soin de découvrir. Mais c'est avant tout l'arrivée du nouveau grand méchant, Thanos, qui va vous en faire voir de toutes les couleurs.
Je ne spoilerais rien du film pour vous laisser toute la surprise, mais clairement, préparez-vous à du grand Marvel, qui nous surprend là où on ne l'attend pas. Si la fin du film est très frustrante, elle n'en reste pas moins très différente de ce qu'on a l'habitude et ça fait du bien.

❖ MODE - Combishort pyjama Undiz


Printemps et beaux jours qui approchent oblige, j'ai en ce moment une grande envie de renouveau dans ma garde-robe. Je me surprends en fait moi-même à beaucoup aimer les tendances et collections du moment, moi qui suis souvent très difficile vestimentairement parlant...
Si je n'ai pas encore craqué sur des vêtements, j'ai néanmoins jeté mon dévolu sur cette toute mignonne combishort. J'adore les vêtements de nuit, que ce soient les pyjamas, nuisettes, chemises de nuit ou encore les nombreux accessoires type chaussons et vestes en pilou-pilou... J'adore pouvoir avoir le choix en fonction de la saison, tout d'abord, et aussi selon mes humeurs.
J'ai du coup complètement craqué par hasard pour cette combi lors d'un passage chez Undiz ; qui, par ailleurs possède lui aussi une collection mignonne à souhait, c'est simple, j'avais envie de (presque) tout acheter ! Mais c'est finalement cette combishort qui aura eu ma préférence ; outre les motifs que j'aime beaucoup et me donnent envie de partir en vacances sur les îles, c'est aussi le tissu tout doux, léger et confortable qui m'a plu. Et c'était aussi l'occasion d'essayer pour la première fois une combishort pour dormir, moi qui ait plus souvent l'habitude des chemises de nuits ou des shorts + tee-shirts. Verdict, pour dormir c'est le top, elle est confortable et ne se sent pas sur la peau ; seul problème, elle est légère, je pense donc que je l'apprécierais d'autant plus quand il fera plus chaud.

❖ GOURMANDISE - Thés et lait végétal

Je pense qu'on arrive à la catégorie que je préfère : les petites gourmandises ! (sans parler que là tout de suite il est plus de midi, et que je commence sacrément à avoir faim...)
Ce mois-ci n'aura peut-être pas été sous le signe du craquage vestimentaire, il l'aura par contre été dans d'autres domaines ; notamment pour ma grande addiction au thé. J'adore en découvrir de nouveaux, tester, en savourer et prendre le temps de les apprécier. J'ai eu deux coups de coeur dans ma dernière commande, consacrée à la marque Palais des Thés que j'aime beaucoup.
Ça faisait quelques temps que j'avais très envie de tester du matcha, ce fameux thé japonais sous forme de poudre verte étonnante et très appréciée pour son goût un peu amer si particulier. Ce n'est que lorsque ma soeur, fan de thé elle aussi, m'a montré ses petites trouvailles (avec notamment du matcha) que je me suis dit que ça devait être un signe. Mon plus gros dilemme a été de choisir : matcha classique, aromatisé, ou encore mieux du matcha genmaicha (le genmaicha étant du riz soufflé) ? C'est finalement sur cette petite boite sous forme de dosettes que j'ai fini par craquer : le petit plus ? En plus du matcha, ce thé est composé à 40% de cacao ; il n'en fallait pas plus pour me faire craquer. En clair, c'est bon, gourmand, antioxydant et bio, alors que demander de plus ?
Le second coup de coeur a été pour ce thé noir au nom évocateur de Toffee. Ce thé noir fait partie de la gamme gourmande des préparations de Palais des Thés (celle que je préfère et que je vais toujours fouiller en premier avant d'aller voir le reste !). A ses feuilles de thé s'ajoute le mélange d'arôme de vanille et de cacao (on y revient !), afin de reproduire le fameux caramel anglais. Pour le coup, c'est parfaitement réussi ! Pour toutes les personnes qui adorent le parfum et la saveur du très connu Toffee anglais, on y retrouve sans faute son parfum si reconnaissable et son goût avec du caractère et tendre à la fois. Il fait désormais partie des thés que je sélectionne assez facilement et sans réfléchir dès que j'ai besoin d'un peu de douceur...
Pour terminer, j'ai découvert le lait de noisette ce mois-ci et je l'ai complètement adopté ! ça fait un bout de temps que j'ai abandonné petit à petit le lait de vache dans sa consommation "brute" (à boire ou dans les céréales, dans tous les cas dans sa forme liquide et non modifiée). La raison est toute simple, je ne le digère pas bien. Depuis, j'ai trouvé des alternatives du côté des laits végétaux et j'y trouve un avantage majeur, en plus de me faire me sentir mieux : les choix ne manquent pas et ils sont tous plus savoureux les uns que les autres. Si j'ai commencé par le lait de riz, classique, j'ai fait ma curieuse en testant pas mal d'autres choses comme le lait d'amande, celui de chanvre ou encore celui d'épeautre. Mais celui que je n'avais encore jamais goûté, c'est celui-ci, le lait de noisette... et je me demande encore pourquoi je ne l'ai pas testé plus tôt ! Je pense que parmi tous ceux que j'ai goûté, c'est réellement celui que je préfère. Il apporte de la gourmandise partout, et dans le muesli ou le granola du matin, c'est un délice...
C'est donc ici que se termine cette sélection de bonnes choses du mois. Et on pourra dire que ce mois d'avril aura été sous le signe du bien-être sous toutes ses formes, que ce soit dans la lecture ou dans les différents petits plaisirs savoureux et décidément, complètement réconfortants... Le printemps est peut-être arrivé, mais il n'a pas emporté avec lui ces moments chaleureux dont j'ai encore besoin... La faute aux températures ? Sans doute, mais ce n'est pas pour me déplaire !

Je vous envoie pleins d'ondes positives, prenez bien soin de vous.

Et vous ? Quels sont vos coups de coeur du moment ?