Mes dernières lectures #1

Vous parler de lecture, ça fait un moment que j'en ai envie. Mes doigts frémissaient à l'idée de tapoter les touches du clavier afin de vous emmener avec moi dans des univers différents ; de vous faire découvrir des lectures à ne pas manquer ; vous conseiller ou non sur un livre que j'aurais apprécié ou mis de côté.
Ça faisait un bon moment et pourtant aucun article à l'horizon jusqu'à présent ; la raison est toute simple : j'attendais le moment opportun. Il faut savoir que mon rapport à la lecture peut être assez compliqué, puisque j'adore ça, je ne pourrais m'en passer (avant même de savoir lire j'avais des livres dans les menottes...) ; mais j'aime savourer mes lectures, prendre mon temps, lire doucement pour ne pas finir trop vite. Par-dessus tout, j'associe certains types de lectures avec des saisons ou des ambiances précises ; certaines lectures doivent donc attendre LE moment où je les sélectionnerais. Ce n'est donc pas forcément simple de réunir assez de lectures pour vous en parler !

Aujourd'hui, focus sur trois lectures très différentes les unes des autres mais qui ont toutes trouvé leur intérêt et leur chemin, à leur façon !

✧ "Il est grand temps de rallumer les étoiles" - Virginie Grimaldi

Résumé : Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l'observe depuis la bulle dans laquelle elle s'est enfermée.
A 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d'y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l'affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l'amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n'aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu'il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Ce que j'en ai pensé :
J'avais envie d'une lecture réconfortante, où l'on s'attache rapidement aux personnages et surtout pleine de bons sentiments. Après être sortie de longues heures à lire la saga Outlander (il faut dire que ce sont de sacrés pavés et que je n'ai pas envie que ça s'arrête !) je cherchais de l'inspiration pour une nouvelle lecture ; différente de l'univers écossais.
"Il est grand temps de rallumer les étoiles" est une histoire très humaine, où tout le monde ou presque pourra s'identifier. Ce sont des chemins empruntés, des décisions prises qu'on regrette ou qu'on aimerait changées ; puisque chaque choix peut (et a, souvent) un impact sur nos relations, sur nos aspirations.
J'ai aimé que l'on suive l'histoire du point de vue des trois protagonistes, chacune leur tour à chaque changement de chapitre. Les situations sont là, mais perçues différemment selon si elles sont vécues par Chloé, rêveuse en besoin d'amour perpétuel depuis que son père est parti ; par Anna, mère dépassée par les événements mais qui aime ses filles plus que tout au monde ; ou encore Lily, qui est je crois ma préférée des trois, tant elle est attachante dans son originalité et si précoce pour son âge.
J'ai aimé la sensibilité dans la plume de Virginie Grimaldi, que je découvre avec ce roman ; j'admire cette façon qu'elle a de changer de style en fonction de qui elle passe en narration et j'ai aimé ses messages, toujours remplis d'un unique sentiment : l'amour.
Cette histoire, c'est pour moi une véritable fresque de quatre générations de femmes (parce qu'il y a une femme importante en plus de ces trois-là), qui se cherchent, qui affrontent la vie, qui se déchirent, se disputent, s'en veulent ; mais qui s'aiment, profondément, et c'est toujours ce qui l'emporte. Ce roman, ce sont aussi des secrets qui n'attendent que d'être révélés, même s'ils peuvent blesser. C'est aussi un grand courant d'air frais en provenance directe de Scandinavie : on part avec elles avec bonheur et on est déjà tristes lorsque ça s'arrête. Mais si toute bonne chose a une fin, c'est avec bonheur que l'on referme les pages, en se disant que chaque moment est important et qu'il ne dépend que de nous d'y faire attention.
Une ribambelle de sentiments, heureux comme plus tristes, mais qui donne envie de savourer la vie avec encore plus de soin. Cette lecture aura été un coup de coeur et j'ai déjà hâte de découvrir plus encore les écrits de cette auteure.

✧ Les petites distances

Résumé : Max est un homme tellement insignifiant qu'il finit par devenir vraiment invisible. Léo est une femme peureuse qui vit dans ses rêves. Max s'installe chez Léo et observe sa vie.

Ce que j'en ai pensé :
En plus de l'histoire, ce qui m'a motivé à l'achat de cette bande-dessinée ce sont évidemment ses dessins. Poétiques, colorés et pleins de vie, je trouvais le coup de crayon très rêveur tout en étant finalement très proche d'une réalité et d'un quotidien qu'on peut connaitre.

Si j'apprécie de plus en plus lire des romans au format ebook sur ma liseuse (en terme de gain de place, et pour le côté pratique de la chose), pour tout ce qui est bande-dessinée ou autres "beaux livres", je me garde le plaisir du papier et de l'objet-livre. Clairement, cet album est un bel ouvrage, épais et avec des dessins de qualité ; le plaisir de tourner les pages et d'admirer les planches (parfois très grandes) est incomparable. Et moi qui aime prendre mon temps généralement, cette fois j'ai été complètement emportée par la lecture et l'ai terminé d'une traite ! Ceci étant, j'ai quand même savouré le voyage en prenant le temps sur chaque dessin d'apprécier le travail engagé et de me laisser transporter par sa poésie.
Je tenais à souligner par ailleurs le travail incroyable fait sur les couleurs : si elles sont ternes, presque salies au début du récit, elles se retrouvent à un moment complètement transformées, vives, éclatantes et c'est impressionnant de beauté ; à tel point qu'on croirait basculer dans une toute autre oeuvre.
L'histoire quant à elle est magnifiée par le dessin ; transportée par ces coups de crayons, l'histoire est tour à tour langoureuse, torturée, sensible et sensuelle. Cet album a quelque chose d'un peu sexy, notamment avec son héroïne Léo qui sait ce qu'elle veut ; et qu'on aime à suivre même si elle est hantée par ses "hallucinations".
Parce que loin d'être simplement basée sur des tranches de vie, l'histoire amène son lot de fantastique et de surnaturel, choses qu'on ne s'explique pas mais que l'on accepte volontiers en même temps que Max qui se voit disparaître et qui découvre une vie différente, avec ses bons... et moins bons côtés.
Une belle découverte, originale et pleine de saveurs !

✧ Cuisine, tout faire soi-même - Raphaële Vidaling

Résumé : Faire soi-même sa baguette, son fromage, sa bière, c'est possible ? Avec des ingrédients ordinaires et sans matériel particulier ? Du yaourt sans yaourtière ? Du saumon fumé sans fumoir ? Oui. C'est même assez facile. Et économique. Et drôle !
40 recettes. De la moutarde à l'hydromel, en passant par le ketchup, le lait de coco ou les barres de céréales du goûter. Y compris des produits auxquels vous n'auriez peut-être pas pensé, comme le chewing-gum, le kéfir ou les croquettes pour chat.
Du rêve à la réalité, un seul mot d'ordre : YAPLUKA !

Ce que j'en ai pensé :
Si à la base c'est mon chéri qui cherchait ce livre bien précisément, je dois dire m'y être bien intéressée également. Un peu comme pour les bandes-dessinées, j'adore le principe d'avoir des livres de cuisine chez soi ; pouvoir les feuilleter, les annoter, les corner même ou en faire des copies pour les amis. Il y a un côté grimoire qui me plait bien dans les livres de cuisine, même si à présent avec internet on trouve de tout partout et même en vidéo.
Tout faire soi-même, ça peut être bien pratique, économique et plus sain bien souvent. J'aime la démarche de ce livre qui propose de faire bon nombre de choses par soi-même, sans que ce soit mission impossible par manque d'outils spécifiques. Si je n'ai encore rien essayé, il y a plusieurs recettes qui me font de l'oeil (et les photos sont tellement belles qu'on a forcément envie de tester !) ; notamment le ketchup maison ou encore les pâtes à tartiner maison. C'est gourmand, ça donne envie de mettre la main à la pâte et ça a l'air de toute évidence très bon.
Le livre possède également une bonne touche d'humour et de légèreté qui met de bonne humeur ; mon seul regret étant que le livre ne se tienne pas très bien seul, pas très pratique à l'utilisation ! il reste toutefois assez souple, donc j'imagine qu'avec le temps il se tiendra davantage.
Un bon outil pour expérimenter de nouvelles choses !

Voilà ce qui aura rythmé mes jours ces dernières semaines ; de manière générale je constate que je suis dans une période où j'aime tout ce qui est cosy, plein de douceur et sans brusquerie. Assez étonnant sachant qu'on entre (techniquement) dans la période estivale, mais je garde toutes mes habitudes cocooning de l'hiver ; il faut dire que le temps ne s'y prête pas par chez moi ! J'espère vous avoir aiguillé avec ces quelques lectures et vous permettra de faire, à votre tour, de jolies découvertes.

Je vous retrouve très vite dans un prochain article et en attendant, portez-vous bien.

Et toi ? As-tu des lectures à me partager ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Je lis vos commentaires avec grand plaisir, n'hésitez pas à me faire un retour ; rien de plus simple, tout le monde peut participer :-)
Je vous dis à bientôt !